Nos étoiles contraires

Coucou les lecteurs! On se retrouve enfin pour mon avis sur le dernier livre que j’ai lu dans le cadre de mon test 100% John Green. Oui, c’est le moment de se parler de Nos étoiles contraires, l’iconique roman contemporain qui a autant marqué le young adult du côté littéraire que cinématographique!

Hazel a un cancer en phase terminale. Elle aborde la vie de façon plus ou moins enjouée jusqu’à ce qu’elle fasse la rencontre percutante d’Augustus lors d’une réunion de son groupe de soutien. En rémission complète, l’adolescent amène de la fougue et de la vitalité dans le quotidien d’Hazel… Mais pour combien de temps?

Ma lecture de Nos étoiles contraire a été très rapide pour une raison assez simple : je n’avais rien d’autre à faire durant mon voyage en voiture entre Trois-Pistoles et Montréal. Autrement dit, j’avais presque 6 heures devant moi, et j’ai décidé de les consacrer à cette grande finale de mon expérimentation.

Je ne vais pas vous mentir, le fait que j’aie lu ce livre d’un seul coup a beaucoup aidé mon appréciation. Je me suis sentie plongée dans l’atmosphère dès les premières pages du roman. Il faut aussi dire que Nos étoiles contraires portant sur des sujets beaucoup plus sérieux que les autres livres de John Green que j’ai lus, l’ambiance ne pouvait être qu’au rendez-vous. C’est plus sérieux, mais pas dans le sérieux du type rigide : c’est sérieux dans le genre touchant et émotif. Pour balancer le tout, John Green nous a évidemment rasséréné avec une bonne dose d’humour qui lui est caractéristique.

Si j’ai trouvé la fin très touchante, j’aurais aimé être capable de vivre encore plus les émotions provoquées. Est-ce dû au fait que je la connaissais, ayant vu le film il y a des années? Probablement. Si vous n’avez jamais entendu parler de ni l’un, ni l’autre, je crois que vous apprécierez encore plus la lecture. De mon côté, cela m’a empêchée de garder une impression marquante sur une durée de temps suivant ma lecture que de ne pas avoir senti un impact après avoir refermé le livre (d’où la note de quatre étoiles). Malgré tout, je recommande fortement de vous mettre à John Green et plus particulièrement à ce roman si vous ne l’avez pas encore fait!

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *