Magic Charly tome 2

Bonjour les lecteurs! Aujourd’hui, on se retrouve enfin pour se parler du deuxième tome de Magic Charly par Audrey Alwett. Le premier tome, paru en 2019, avait été une magnifique découverte et c’est pourquoi la suite me faisait énormément envie depuis l’annonce de sa publication.

Après toutes leurs aventures, Charly et Sapotille sont envoyés à la terrible école de Saint-Fouettard, créée pour redresser les apprentis magiciers délinquants. Malheureusement, les proches de l’adolescent ne sont pas dans de meilleures situations que lui : sa mère a complètement et littéralement oublié son existence, sa grand-mère est coincée en compagnie de son plus grand ennemi dans un chapeau magique, et son maître a disparu. Sapotille et Charly parviendront-ils à tous les sauver avant que le juge Dandelion prenne le pouvoir?

Si j’ai eu une bonne lecture avec ce deuxième tome, je ne l’ai pas autant apprécié que le précédent. En effet, comme beaucoup de deuxièmes tomes, j’ai eu l’impression que l’autrice s’est quelque peu laissée aller dans la lenteur au détriment de l’exploration encore plus en profondeur de l’univers et de l’intrigue. Si vous avez lu le premier tome et le résumé de la suite, vous aurez compris qu’outre la découverte en tant que telle de l’univers des magiciers par Charly, le schéma global est assez semblable. Autrement dit, je n’avais pas l’impression que l’histoire est allée significativement plus loin ; c’est un peu comme si seuls les éléments de la fin, ou de la deuxième moitié, avaient un impact réel sur la saga dans son ensemble. C’est d’ailleurs lorsque l’action s’est intensifiée que j’ai beaucoup plus apprécié ma lecture. Cependant, pour un bouquin de 500 pages, ce n’est pas tout à fait suffisant pour moi!

Malgré tout, cela a été très agréable pour moi que de me replonger dans l’imagination plus qu’originale et créative d’Audrey Alwett. Dans ce tome, on a la chance de passer beaucoup de temps à Thadam, la ville magique phare dans ce monde. L’ambiance fraîche et merveilleuse était donc au rendez-vous dans Bienvenue à Saint-Fouettard (et on sait que pour une lectrice d’atmosphère comme moi, c’est un gros plus). Mention spéciale au concours magique qui prend place dans les pages de ce deuxième tome : c’est peut-être quelque chose de déjà vu pour plusieurs, mais je ne me lasse jamais de ce schéma qui est parmi mes favoris, que ce soit dans Harry Potter, Shades of Magic ou La Ville Sans Vent!

Au niveau des personnages, j’ai bien aimé la progression de la relation entre Charly et Sapotille. Même si on s’y attend un peu, je n’ai pas moins apprécié son réalisme et son niveau de mignonnitude inégalée (je viens d’inventer ce mot, mais il est très approprié). D’ailleurs, tel qu’Audrey Alwett me l’avait mentionné lors de mon entrevue avec elle, les thèmes de l’intimité sont abordés dans ce roman, et j’ai trouvé que c’était délectable à découvrir.

Bref, bien que je n’ai pas eu de difficulté à passer au travers de ce roman en très peu de temps, je dois dire qu’une certaine lourdeur, souvent caractéristique des deuxièmes tomes, a marqué ma lecture. Toutefois, avec la fin exaltante qu’Audrey Alwett nous a présentée, je suis confiante pour la suite et fin de cette saga. Après tout, les troisièmes tomes sont également fréquemment meilleurs que les deuxièmes!

Merci à Gallimard Diffusion Jeunesse pour l’envoi de ce roman!

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *