Les petites reines

Coucou les lecteurs! Aujourd’hui, on se retrouve par ici pour discuter de ma dernière lecture : Les petites reines par Clémentine Beauvais. Depuis que j’avais lu Âge Tendre par cette même autrice, je n’avais plus qu’une envie, et c’était de lire tous ses autres livres. Je vous laisse imaginer ma joie lorsque j’ai trouvé Les Petites reines en usagé seulement quelques semaines plus tard!

Pour la troisième année d’affilée, Mireille apparaît au palmarès des Boudins. Mais bon, c’est déjà moins dramatique que les autres fois : elle n’est que Boudin de Bronze. Ce concours machiavélique, créé par un étudiant du lycée, consiste à élire les filles les plus moches sur un podium de boudins. Par contre, cette fois-ci, Mireille ne compte pas en rester là. Hakima, Astrid et elle ont toutes les trois une raison de se rendre à l’Élysée le 14 juillet prochain. Ainsi, les trois adolescentes vont partir à vélo pour Paris, cargaison de boudin à vendre avec elles, pour prouver à tous que leurs apparences n’a rien à voir avec la valeur de leur personne.

Sans être une aussi grosse claque que Âge Tendre, Les Petites reines a été une lecture très agréable pour moi. C’est un livre relativement court et son rythme entraînant fait de lui une lecture rapide. Je suis vraiment le genre de lectrice qui apprécie pouvoir passer à travers un roman sans trop traîner et cette intrigue assez addictive va certainement vous plaire si vous êtes comme moi. Dès les premières pages, le coup d’envoi est confiant et nous plonge dans cette histoire contemporaine.

J’ai beaucoup apprécié les personnages de ce roman. Mireille, tout d’abord, est loin d’être comme les jeunes autres filles de son âge (et ce, sans tomber dans le I’m not like most girls, qui m’irrite au plus haut point. Oui, vous avez bien compris! C’est un tour du chapeau seulement pour cela). On la décrit comme “enrobée”, sans non plus insister sur son apparence physique, et cela apporte une belle représentation sous-jacente au roman. Du côté de son caractère, j’ai adoré ses réparties sarcastiques, qui sont venues résonner dans mon propre humour et ma propre personnalité, mais également pour leur aspect purement adolescent. Une fois de plus, Clémentine Beauvais nous a prouvé qu’elle avait vraiment le tour pour créer des personnages authentiques. 

Les personnages secondaires sont tout aussi bien construits que celui de Mireille. Hakima était jeune et douce alors que Astrid venait nous surprendre et nous charmer. Dans une perspective plus générale, je dirais que même leurs relations et leurs réactions ont fait le charme de ce roman. Non seulement c’est crédible et adorable, mais c’est aussi l’occasion de passer un excellent moment.

Le dénouement de cette histoire était aussi assez satisfaisant. Sans être moralisateur, il exprime certaines morales qui ajoutent une valeur à ce roman. J’apprécie vraiment lorsqu’un livre touche plusieurs enjeux importants sans être un livre sur tous ces sujets. Selon moi, c’est de cette façon qu’on retient le plus les messages que les livres nous transmettent.

Malgré tout, je ne pense pas que ce sera un livre inoubliable pour moi. Oui, je l’ai lu très rapidement ; oui, j’ai adoré les personnages. Toutefois, on découvre comment a été écrit le texte que l’on lit au court de notre propre lecture et j’ai trouvé que c’était un peu inutile dans ce roman précis. De plus, je ne pense pas que ce sera un livre qui va me hanter tous les prochains jours de ma vie.

Bref, Les petites reines est un livre que je vous recommande de découvrir si vous souhaitez découvrir une belle petite histoire estivale. Si jamais vous le trouvez vous aussi en librairie usagée : foncez. Autrement, vous ne passerez pas non plus à côté du plus grand chef d’oeuvre du XXIe siècle.

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *