L’attrape-coeurs

Bonjour à tous! Toujours dans mes avis sur mes lectures du Weekend Sans Signet, aujourd’hui, on se retrouve pour se parler de ce que j’ai pensé de L’attrape-coeurs de J.D. Salinger.

Caufield n’a pas la vie facile. Depuis quelques temps, il a perdu goût à sa vie et sans le savoir, se cherche à travers les filles et les mauvais coups. Quel est le destin de cet adolescent en quête d’identité?

Pour tout vous dire, je n’ai pas beaucoup aimé lire ce livre de J.D. Salinger. Certes, je dois lui accorder qu’il était très atmosphérique : c’est le genre de livre parfait pour une ambiance pluvieuse qui bat à la fenêtre. Seulement, c’est aussi un peu tout ce que ce livre recèle : une atmosphère.

En effet, il y a seulement très peu d’action dans L’attrape-coeurs. En d’autres mots, je le qualifierais beaucoup plus d’une tranche de vie que d’une histoire en tant que telle. Il y a peut-être une belle morale à la fin, mais elle n’est pas non plus transcendante, et elle ne révèle pas non plus l’histoire sous un tout nouveau jour, qui ferait de ce récit banal une révélation philosophique.

En bref, je suis assez contente d’avoir lu ce livre étant donné que je peux maintenant dire que je sais de quoi il parle, mais en même temps, je ne comprends pas trop pourquoi c’est devenu un classique. Au moins, il est petit et se lit rapidement, question de ne pas rester dessus trop longtemps!

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *