Entre chiens et loups tome 2

Coucou les lecteurs! Presque un an après ma relecture du premier tome de la saga Entre chiens et loups de Malorie Blackman, je me suis mise à la suite que je n’avais donc jamais lue lorsque j’avais découvert ce livre à l’origine. Gare aux spoilers du premier tome dans le résumé :

La naissance de Callie Rose, la fille du Nihil terroriste Callum McGregor, provoque une commotion dans la vie de sa mère Sephy, qui est une Prima. En effet, pour la première fois, un enfant est né de l’union interdit entre les deux groupes. Désemparée depuis la mort de Callum, qui était l’amour de sa vie, Sephy tente tant bien que mal de survivre à la haine dont elle est victime. Et lorsque Jude, le frère de Callum, prend le chemin de la vengeance, l’oppression entre Primas et Nihils ne fait que s’exacerber… Comment Sephy peut-elle s’occuper de Callie alors qu’elle parvient à peine à se relever de la mort de Callum? Jusqu’où Jude est-il prête à aller pour trouver la paix d’esprit?

Ma lecture du deuxième tome d’Entre chiens et loups a définitivement été très agréable. Pour tout vous dire, je l’ai dévoré en moins de quatre heures malgré les 400 pages qui le composent. Comme je viens de vous le mentionner, je me suis enfin plongée dans le reste de l’histoire de cette saga, que je ne connaissais pas. La bonne nouvelle, c’est que la trame narrative est tout aussi addictive et choquante que le premier tome. J’avais peur de moins aimer étant donné que j’appréciais énormément le personnage de Callum et qu’il ne ferait désormais plus partie du récit, mais le scénario coupé au couteau de Malorie Blackman m’a replongé dans les aventures de Sephy en un rien de temps pour m’accrocher fermement aux nouveaux enjeux. S’il y a bien une chose que je donne à cette autrice, c’est qu’elle n’a pas peur de nous surprendre et de nous briser le coeur à plusieurs reprises!

Une particularité de ce deuxième tome qui a continué à me frapper sur le sujet du racisme est probablement le rapprochement de plus en plus grand entre notre monde et celui inventé par Malorie Blackman. Si le premier tome était définitivement penché dans la dystopie, sans de rappels à notre univers réel, les références se sont multipliées dans le second afin d’enfoncer le clou dans la démonstration. Autrement dit, c’est de moins en moins fictif et de plus en plus réel (bien évidemment, de façon inversée) ; si on combine cet aspect au message antiraciste composé des événements et détails forts qui ponctuent ce livre, la saga ne fait qu’augmenter en puissance. 

En d’autres mots, ce deuxième tome de la série Entre chiens et loups continue sur la belle lancée du premier tome par sa constance dans la qualité et l’augmentation de sa signification. Encore une fois, je suis laissée dans le vide par l’absence du troisième tome dans ma pile à lire… En espérant que je puisse me le procurer en usagé rapidement!

Anne

1 Commentaire

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Lecture appréciée et lue rapidement en effet….4 heures seulement et pour ces 400 pages en plus….Bravo
    !
    Personnages attachants mais qui brisent le coeur par moments….
    Un monde inventé par rapport au nôtre….

    J’espère que tu auras le 3e tome très bientôt afin de ne pas être dans le vide trop longtemps….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *