Aurora Squad tome 1

Coucou les lecteurs! Aujourd’hui, on se retrouve à nouveau en post pour discuter du premier tome de la saga Aurora Squad par Jay Kristoff et Amie Kaufman. Ça faisait assez longtemps que ce livre était sur mon radar (non mais, regardez-moi cette couverture… je suis toujours autant en amour avec les illustrations de Charlie Bowater!), alors lorsque les lecteurs de mon club de lecture Book Alors ont voté pour lire ce roman en février-mars, j’étais plus qu’emballée!

La galaxie est bien différente en 2380. L’académie forme les meilleurs légionnaires humains et extraterrestres, et Tyler compte bien laisser sa marque par l’excellence… à moins que sa rencontre avec Aurora, jeune adolescente cryogénisée par inadvertance pendant 200 ans risque de bouleverser ses plans. Accompagné de son escadron composé de Scarlett, Cat, Zila, Finiann et Kal, les jeunes adultes tenteront de sauver leur monde mis en péril par le réveil d’Aurora. Pourquoi a-t-elle été endormie aussi longtemps? Y a-t-il encore des survivants de son époque? L’escadron mal assorti découvrira-t-il ce qui se trame dans la galaxie?

Ma lecture d’Aurora Squad a définitivement été surprenante, mais agréable. Avant de commencer à vous donner mes raisons, il est toujours bon de savoir que Chloé et notre invitée Louise de la chaîne Rêve ta vie en lecteur discuterons en long et en large du roman en live sur YouTube. Si ça vous intéresse de nous entendre parler de vive voix, passez par là-bas!

Le premier aspect qui m’a frappée dans ma lecture n’est malheureusement pas le plus positif. En effet, comme vous aurez remarqué, il y a une tonne de personnages dans cette histoire : Tyler, Kal, Scarlett, Cat, Aurora, Zila, Finiann… sans parler des personnages secondaires! De plus, comme les chapitres sont constitués de narration alternée, il faut enregistrer encore plus d’information pour suivre l’histoire avec attention. J’ai été très confuse au moins jusqu’aux premières 150 pages, puis cela s’est éclairci dans une certaine mesure par la suite. Considérant que lorsqu’on a affaire à tant de personnages, on ne peut pas non plus tous les approfondir à n’en plus finir, c’était également difficile de différencier leurs monologues intérieurs. Au moins, la quatrième de couverture était constituée d’une petite description de chacun des personnages et j’ai pu m’y référer facilement et souvent! Ce n’est pas très bon signe, mais c’est tant mieux.

Toujours à propos des personnages, je dois dire que j’ai été assez intriguée par Zila. On ne la décrivait que peu et ses chapitres étaient très courts. Je comprends que cela crée un effet qui correspond à la description de sa personnalité, mais en même temps, j’ai trouvé que ça donnait l’impression que ce n’était pas tout à fait terminé. Par contre, j’ai apprécié la personnalité de Cat, qui se démarquait parmi les autres, plus semblables entre eux. Il faut dire que leurs relations progressent très vite… chose qui n’est pas si mauvaise non plus, considérant ce que j’ai pensé de l’intrigue!

En effet, l’histoire en elle-même était très palpitante. On plonge dans l’action dès les premières pages, et elle ne nous lâche pas jusqu’à la toute dernière qui nous donne très envie de savoir ce qui se passera ensuite (je vous donne la bonne nouvelle en mille : le deuxième tome est déjà dans ma pile à lire!). Bien que par moments, cela s’est fait au détriment de la construction de l’univers, l’intrigue est présentée de façon originale. En effet, la plupart du temps, dans ce genre de livre “à quête”, on présente le but de la saga dès les premières pages : sauver telle personne, tel peuple, retrouver un artefact précis… Toutefois, le premier tome d’Aurora Squad n’est pas aussi schématisé. On découvre une aventure en elle-même qui mène, à la fin du tome, à entrevoir ce sur quoi cette saga va porter. Pour moi, cela a apporté un grand facteur d’imprévisibilité dans ma lecture. C’est toujours la bienvenue, considérant qu’il n’y a rien de mieux qu’être surpris par un revirement de situation dans un roman!

Cependant, j’ai été titillée par un autre aspect durant ma lecture. Comme il n’a aucun rapport avec les auteurs et l’histoire en elle-même, mais plutôt avec la traduction, je ne considère pas tellement que ça influence mon avis général. Toutefois, c’est quand même important de le mentionner pour moi, comme c’est un phénomène que je vois de plus en plus passer : il s’agit de celui où on ne traduit pas l’entièreté d’un texte. On peut premièrement le voir avec le titre, dont le choix est un peu nébuleux pour moi (ah! ah! les jeux de mots spatiaux). À l’origine, cette saga est intitulée “Aurora Rising”, puis elle a été traduite sous le titre de “Aurora Squad”. Pourquoi changer le titre si c’est pour le garder en anglais? D’autant plus que le mot “escadron”, qui traduit “squad”, est absolument partout dans le roman. Ça ne fait pas beaucoup de sens entre mes deux oreilles, surtout si on considère aussi tous les mots qui n’ont pas été traduits à même l’histoire. Pourquoi dire “mon job” alors qu’on peut facilement dire “mon travail”? ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, mais selon moi, non seulement ça rompt totalement avec le langage plus soutenu du reste du livre, mais ça me rappelle constamment que c’est un livre traduit.

Malgré tout, je dois dire que le travail éditorial dans ce livre n’est pas à négliger. Les chapitres sont constellés (je continue, je suis d’un humour!) de documents informatifs sur la position de chacun des membres de l’escadron ou des peuples de l’univers. Ça rythme grandement la lecture en plus d’en améliorer l’expérience, car c’est tout simplement magnifique!

Bref, selon moi, Aurora Squad est un livre qui mérite grandement d’être lu par tous ceux qui aiment les histoires palpitantes qui nous font décrocher de notre quotidien le temps d’une aventure. Certes, un approfondissement général ne ferait pas de tort, mais parfois, un bon divertissement fait l’affaire. Le bonus, c’est que si vous êtes comme moi des fans de Star Wars, ça vous donne une occasion de vous plonger la tête dans les étoiles dans une histoire tout aussi intrigante!

Merci à Flammarion Diffusion pour l’envoi de ce roman!

Anne

1 Commentaire

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Je vois qu’il fallait que tu sois très concentrée pour suivre l’histoire avec tous ces personnages….Zila t’a intriguée et Cat c’est avec avec sa personnalité…

    Parfois ,on rentre dans l’histoire après plusieurs pages….Ça m’est arrivé à l’occasion…Belle et longue critique encore. L’histoire est un peu compliqué pour moi…

    Je vois que tu es et que tu seras toujours une fan de Star Wars….Ça t’a facilité probablement cette lecture. Tous les jeunes aimerons toujours Star Wars….

Répondre à Lucie P. Gosselin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *