Walking Cat tome 1

Hello les lecteurs! Aujourd’hui, je vous retrouve pour un avis rapide sur un manga qui l’est tout autant. Il s’agit donc de The Walking Cat par Tomo Kitaoka et publié aux éditions Big Kana.

Les zombies sont venus chambouler l’ordre du monde depuis qu’il envahissent la surface de la Terre. Un jour, un jeune homme fait la rencontre d’un chat blanc parmi les décombres. Et si cet animal pouvait l’aider à retrouver son épouse disparue?

Si vous me suivez un peu partout sur les réseaux sociaux, vous devez savoir que je suis loin d’être une grande fan de l’horreur, alors peut-être vous demanderez-vous pourquoi je vous parle d’un manga d’horreur! La chose est que j’ai eu la chance de me le faire envoyer par La Boîte de Diffusion : en plus, comme je souhaite me lancer dans le genre du manga, ça me convenait parfaitement! Bref, malgré toutes mes appréhensions à lire un livre effrayant, je me sentais assez à l’aise avec celui-ci pour plusieurs raisons. Premièrement, l’histoire est centrée autour d’un chat. Qui peut bien avoir peur d’un chat? Certainement pas moi, mignon comme il était. Deuxièmement, l’idée de lire un roman d’horreur illustré m’est beaucoup moins repoussante comme cela laisse peu place à l’imagination graphique. Bref, contre toutes attentes, j’avais assez hâte de me plonger dans Walking Cat.

La lecture de ce tout petit manga n’a pas été très longue, mais elle a définitivement été une très agréable surprise. Pour commencer, je n’ai pas du tout eu peur. Si jamais vous voulez commencer à lire d’autres genres, je vous conseille fortement, car Walking Cat vous plongera dans l’effrayant sans vous faire faire de cauchemars. L’intrigue est assez simple, et elle n’est pas sans laisser penser à The Walking Dead (en plus, avec ce titre! Je ne serais pas étonnée d’apprendre qu’il existe un lien d’influence entre les deux…). En effet, on découvre un personnage masculin à la recherche de sa femme, et ce, pendant un apocalypse de zombies… Toutefois, l’histoire était beaucoup plus atmosphérique que The Walking Dead, qui est plus axé sur l’horreur des zombies.

Au final, The Walking Cat est beaucoup plus une histoire d’amitié entre un chat et un homme – certes, à travers quelques coups de couteaux contre des morts-vivants, mais quand même. La fin nous laisse sur une note particulière, à laquelle je ne m’attendais pas du tout, mais qui me laisse assez envie de lire la suite, d’autant plus que c’est une série de mangas qui est très courtes : seulement trois tomes sont prévus. Au moment d’écrire ces lignes, je suis très reconnaissante à La Boîte de Diffusion pour l’envoi de ce manga, car il a permis de repousser les limites de mes lectures tout en me faisant passer un assez bon moment! Je ne dirais pas non plus que c’est la lecture du siècle, car très peu d’explications sont donnés à propos de l’univers (en fait, aucunes) et les dialogues sont quasi-absent, mais pour les vingt-cinq minutes de lecture que ce manga a demandé, ça passe largement.

Bref, je pense que nous allons bientôt nous reparler de la trilogie The Walking Cat par Tomo Kitaoka! Ce manga m’a définitivement rappelé à quel point j’aime lire du graphique, et à quel point j’en lis peu. Restez à l’affût pour de prochaines découvertes!

Merci à la Boîte de Diffusion pour l’envoi de ce manga!

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *