Vampyria tome 1

Bonjour les lecteurs! Aujourd”hui, on se retrouve pour discuter de l’une des sorties que j’attendais avec le plus d’impatience pour 2020. Oui, il s’agit bien du premier tome de Vampyria par Victor Dixen! D’ailleurs, si vous souhaitez en apprendre plus sur ce premier tome intitulé La Cour des Ténèbres, je vous invite à passer voir sur ma chaîne YouTube l’entrevue que j’ai fait avec l’auteur.

Plutôt que de mourir en 1715, Louis XIV a réussi une opération qui a bouleversé l’humanité : il a été transmuté en vampyre. Désormais, la majorité du monde se trouve sous l’emprise du Roy des Ténèbres. Trois cents ans plus tard, Jeanne Froidelac subit les répercussions de cet événement qui ont figé l’Europe dans l’époque du Grand Siècle. Chaque mois, elle doit donner aux autorités ce qu’on appelle la dîme de sang afin de subvenir aux besoins des créatures maléfiques. Un jour, celles-ci débarquent chez elle et l’arrachent à sa famille. Ainsi catapultée à la cour sous une fausse identité, Jeanne planifiera sa vengeance… Combien de temps survivra-t-elle à la Cour? Sa fausse identité sera-t-elle mise au jour? Jeanne parviendra-t-elle à se venger?

Que dire à propos de ce livre, outre le fait que Victor Dixen a une fois de plus frappé en plein dans le mile? Action, rebondissements, univers fascinant, personnages touchants… ce sont tout autant de caractéristiques qui font de ce livre une pépite de l’uchronie.

Vous l’aurez donc compris, dans Vampyria, nous avons affaire à un monde “contemporain”, mais qui est en réalité figé dans un règne vampyrique datant du 18e siècle. À travers cette atmosphère quasi-historique, on part à la découverte d’éléments surnaturels qui font à la fois peur et rêver… Si vous me connaissez un peu, je vous mentionne souvent sur ma chaîne YouTube que je déteste l’horreur (en fait, avoir peur en général). Contre toute attente, j’ai adoré tous les éléments effrayants de ce roman! En fait, je crois même qu’il va m’ouvrir à un genre que je lis moins. Il faut dire qu’il y a un excellent équilibre entre les vampyres et leurs secrets ainsi que l’aspect merveilleux que l’auteur a réussi à conserver malgré tout. Au final, on a affaire à un monde mystérieux qui va sans aucun doute vous passionner.

L’intrigue en elle-même est une fois de plus une réussite phénoménale. Dès la première page, on rentre dans l’action qui nous laisse sans répit jusqu’aux tous derniers rebondissements. J’ai été surprise du début à la fin par les développements du récit qui m’ont happée et transportée. En d’autres mots, la lecture de La Cour des Ténèbres s’est faite très rapidement tellement c’était addictif! Sans parler de la fin : je ne sais pas comment je vais faire pour attendre jusqu’à la sortie du prochain tome. Si vous avez lu d’autres romans de Victor Dixen, vous devez savoir qu’il ne se cantonne jamais qu’à l’intrigue “principale” de son roman. Encore une fois, le dénouement nous promet de nous emmener dans un scénario qui me semble impossible à imaginer. J’ai hâte d’en découvrir plus!

Abordons maintenant le sujet des personnages. Lorsque j’avais lu Cogito et Extincta du même auteur, j’avais trouvé que les personnages principaux pouvaient être légèrement stéréotypés. Je suis toujours de cet avis pour Vampyria, bien que cela ne me dérange plus vraiment comme je savais à quoi m’attendre de ma lecture. Autrement dit, j’ai réussi à me laisser aller pour oublier cet aspect. À ce point, j’ai commencé à tous les adorer, même ceux qui ne jouent pas du bon côté. Mention spéciale à Naoko et Orfeo, deux personnages énigmatiques et prometteurs qu’il me tarde de retrouver!

Enfin, la cerise sur le sundae qu’est Vampyria se trouve à être l’aspect philosophique qui se profile à l’horizon. Les thèmes qui m’ont fait réfléchir dans Cogito et Extincta étaient la source principale de mes coups de coeur pour ces romans et je ne vous cacherai pas que je me demandais un peu comment Dixen allait arriver à intégrer des matières à réflexion dans un roman plus axé sur l’intrigue. Et bien, je me trompais! Avec une main de maître, l’auteur de cette nouvelle saga baroque a commencé à placer des petits détails qui promettent, tout comme l’histoire en elle-même, de se développer finement dans la suite de la série. D’ailleurs, c’est l’un des sujets dont j’ai discuté avec Victor lors de mon Littéralive, donc si ça vous intéresse, vous savez où passer!

Bref, vous aurez compris que la lecture de Vampyria : La Cour des Ténèbres a été un coup de coeur pour moi. Ça m’a fait le plus grand bien que de me plonger dans un récit palpitant, qui m’a gardé sur le bout de ma chaise du début à la fin, mais qui promet un bon développement au niveau des personnages et des thèmes abordés pour les futurs tomes. Si vous n’avez pas encore lu le dernier-né de Dixen, ou bien même si vous n’avez pas encore eu la chance de vous plonger dans l’un de ses univers, je ne peux que vous recommander de foncer! La Magna Vampyria vous attend…

Merci à la Collection R Canada pour l’envoi de ce roman!

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *