Twilight tome 1

Twilight tome 1

Mon appréciation

8 Qualité de l'intrigue

9 Cohérence du schéma narratif

8 Clarté du texte

10 Respect du genre

8 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Voici le premier tome de cette série à succès que j’ai commencé il y a quelques semaines. Je lis présentement son dernier tome. Cela a été écrit par Stephanie Meyer.

Isabelle Swan est la fille de Renée et Charlie, deux êtres séparés depuis longtemps. Alors que Bella et sa mère habitent à Jacksonville en Floride, où il fait beau et chaud tous les jours de l’année, Charlie habite Forks, qui est tout près de Seattle, une ville très humide. Leur fille décide d’aller passer tu temps chez son père dans la minuscule ville pluvieuse. Elle quitte alors son école et le peu d’amis qu’elle avait. Le lycée qu’elle fréquente est aussi petit que la ville. Elle, qui est si gênée, devra passer par l’épreuve du nouvel élève… Les trois-cents personnes présentent à cette école la regarderont! Bien qu’elle n’aime pas beaucoup créer de nouvelles amitiés, Mike et Jessica seront très gentils avec elle, contrairement à cet Edward Cullen, élève pâle comme le marbre, aux cheveux cuivrés et au visage parfait. Pourquoi, en biologie, serre-t-il les poings en s’éloignant de Bella? Pourquoi retient-il son souffle? Bella et fascinée. Un petit quelque chose chez lui l’attire… Un soir, lorsqu’elle va magasiner les robes de Jessica et Angela à Port Angeles, elle rencontre Edward au moment le plus parfait… lorsqu’une bande de garçons de la rue l’accostent. Il lui révèle être capable de lire dans les pensées d’autrui. Pourtant, malgré cette révélation choquante, Bella reste stoïque. Dès cette révélation, elle fait des liens avec les paroles d’un garçon sur la réserve, Jacob Black, qui parlait à propos des légendes de sa communauté à propos des Sang-Froids. Qu’est-ce qu’Edward vient faire là dedans? Pourquoi, lorsqu’un élève défonce sa voiture sur la sienne, ce jeune homme blanc vient-il la sauver à la vitesse de l’éclair alors qu’il était à l’autre bout du stationnement? Comment fait-il pour commettre des prouesses pareilles? Est-ce que les Cullen et lui, qui fréquentent tous le lycée, seraient des vampires?

Je trouve que c’est tout simplement fantastique. Bella est d’un réel : on comprend vraiment sa situation tant ses pensées et ses actions sont bien décrites. Je trouve que même les plus petits détails nous font comprendre, à la fin, ce qu’est réellement Edward. Par contre, je trouve que c’est beaucoup trop long avant de savoir qu’il est un vampire (ce n’est pas vraiment un punch, tout le monde le sait;) ). De plus, au début lorsque Bella le rencontre, c’est un peu exagéré. Autre détail : (même si ça n’a aucun rapport avec le livre lui-même puisque c’est pour la traduction) des mots en anglais ne sont pas traduits, ils sont utilisés comme expressions, mais ce très souvent. Ça m’énerve un peu… Mais bon… on oublie vite!

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *