Tu ne m’as laissé que notre histoire

Mon appréciation

7 Qualité de l’intrigue

8 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

9 Respect du genre

8 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Salut tout le monde! Aujourd’hui, je vais vous parler du roman Tu ne m’as laissé que notre histoire par Adam Silvera. Comme je vous l’ai dit sur Instagram récemment, je suis devenue une membre du Club des Lecteurs R Canada 2019. C’était donc ma première lecture dans ce cadre! Voici donc sans plus tarder le résumé de ce livre (mon premier de cet auteur dont j’avais beaucoup entendu parler) :

Griffin est un adolescent qui préfère se tenir à la gauche des gens et qui est obsédé par les nombres pairs. Malgré tout, il a trouvé l’âme soeur, avec qui il a filé l’amour parfait deux ans durant : son meilleur ami, Theo. Alors que ce dernier quitte New York pour une université de la Californie, Griffin choisit de rompre avec lui avant qu’ils s’éloignent l’un de l’autre. Seulement, le jeune garçon continue à aimer Theo de tout son coeur, même lorsqu’il rencontre un certain Jackson. Et même lorsque Theo meurt. Endeuillé, Griffin n’a d’autre choix que de poser les yeux sur leur histoire. Comment se reconstruira-t-il? Comment Theo est-il mort? Griffin s’entendra-t-il avec Jackson? Griffin peut-il vivre sans Theo? Peut-on faire le deuil d’une histoire d’amour?

J’ai bien aimé ce livre, mais deux choses en particulier m’ont chicotées tout au long de ma lecture. Premièrement, le début a un rythme plutôt lent, ce qui nous empêche de nous plonger totalement dans l’histoire. Je n’étais pas totalement accrochée jusqu’à la moitié environ, où les événements se sont accélérés et que j’ai senti toute la profondeur des personnages nous être dévoilée (j’y reviendrai plus tard). Deuxièmement, j’ai senti que la fin était un peu sortie d’un sac à surprise. Dans un sens, c’est bien, car c’est étonnant et imprévisible : dans un autre, ça me laisse une drôle d’impression sur le livre… puisque ce sont les derniers moments. Malgré cela, j’ai beaucoup aimé d’autres aspects de ce livre, comme les personnages. L’auteur a réellement su me les faire adorer détester au bon moment. De plus, leur psychologie était développée très en profondeur étant donné qu’on parle de deuil, d’amour et d’amitié. L’évolution de Griffin était donc tout à fait saisissante. Elle a également servi à appuyer le message de ce livre, soit tout ce qui porte sur le deuil, les premières fois à l’adolescence, l’amour, etc. Vous le savez bien, je recommande souvent un livre pour son caractère utile chez les adolescents, et Tu ne m’as laissé que notre histoire n’échappe pas à la règle. Finalement, je me suis surprise à apprécier l’alternance des chapitres entre le passé et le présent. Comme je vous l’ai déjà dit à de nombreuses reprises, je ne suis pas une fan de la narration alternée et des retours dans le passé réguliers. Toutefois, j’ai trouvé que dans ce roman, ils ajoutaient de la valeur à l’histoire. Comme on découvre le passé au fur et à mesure du roman, on apprécie plus le présent. Bref, je recommande la lecture de ce roman, mais je ne vais pas jusqu’à dire que c’est un coup de coeur. D’ailleurs, je n’ai pas pleuré (pourtant, j’ai la larme facile. Cela doit être pour les raisons que je vous ai expliquées plus haut!). Dites-moi en commentaires si vous avez lu ce livre et si vous l’avez aimé. D’ici ma prochaine critique, on se reparle sur mon Instagram! Le lien est dans la barre noire juste en haut.

Je tiens également à remercier les éditions Robert Laffont pour l’envoi de ce roman!

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *