The way you make me feel

Bonjour tout le monde! Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous donner mon avis sur The way you make me feel par Maurene Goo. J’avais beaucoup entendu parler de I believe in a thing called love par la même auteure, et c’est également ce livre que je voulais me procurer à l’origine sur BookOutlet lorsque j’y ai passé une commande ce printemps (clique ici pour écouter la vidéo!). Malheureusement, il n’était pas disponible sur le site à ce moment précis, donc je me suis plutôt laissée tenter par The way you make me feel pour tout de même tenter cette auteure.

Le soir de son junior prom, la rivalité que Clara entretient avec Rose atteint un sommet inégalé. Devant tout le monde, alors que la première remporte le titre de reine de la soirée, la deuxième engage un combat. Afin d’éviter une énième suspension scolaire, Clara passe un marché avec son père et le directeur : elle travaillera tout l’été au food truck familial et remboursera les dommages portés à la cafétéria. Le hic, c’est que les parents de Rose trouvent l’idée géniale, et obligent leur fille à faire de même… La cohabitation des ennemies jurées promet d’être difficile, surtout lorsqu’un garçon entre dans le décor. L’adolescente sera-t-elle capable de faire plier son père et quand même partir en voyage? Qu’est-ce que l’été apprendra à Clara? Finira-t-elle par s’entendre avec Rose?

The way you make me feel a été une drôle de lecture (à nouveau, je sais, ça n’arrête plus ces derniers temps). Sur le moment, je n’ai pas trouvé que c’était la lecture du siècle, mais en y repensant, après l’avoir lu, j’en garde un bon souvenir. C’est peut-être aussi dû au fait que ma lecture actuelle se passe très mal, donc j’envie les moments du passé. Bref, voici quelques petites pensées sur ce livre!

L’intrigue de ce livre survient très rapidement et nous emmène immédiatement dans la rivalité entre Clara et Rose. Leur punition fait suite et dès ces premières pages, il est très facile de trouver le tout assez cliché. Rose est la parfaite petite adolescente alors que Clara est la bouffonne de la classe. Il est donc évident qu’elles se détestent… Malheureusement, j’ai trouvé que le comportement de Clara était très gratuit. Je comprends que toute l’intrigue tourne justement autour de cette rivalité, mais je crois que l’auteure aurait pu prendre plus le temps de construire l’essence de celle-ci afin qu’elle frôle moins l’intimidation de la part de Clara. Je ne vous cacherai pas que je me suis sentie mal à l’aise pour un bon moment du livre. Évidemment, je vous laisse deviner comment toute cette histoire se termine. Et oui, vous avez raison, je vous entends y penser d’ici. Mais bon, malgré ce départ amer, j’ai tout de même fini par apprécier cette histoire d’amitié.

Le personnage principal de Clara a fini par évoluer, et je dois vous dire qu’en général mes reproches principaux se sont aussi dissipés une fois la moitié dépassée. J’ai senti qu’il y avait une belle authenticité derrière tout ces clichés et je suis certaine que de nombreux ados pourront se reconnaître dans sa personnalité impulsive (perso, je suis à son opposé lol).

Parlons maintenant de la romance. On a affaire à un insta-love de première! Honnêtement, je n’ai pas du tout réussi à m’attacher au couple lorsqu’on en apprend sur le garçon pendant deux pages avant que le celui-ci soit formé. Selon moi, la romance dans ce livre n’était pas du tout nécessaire étant donné que nous avons la chance de découvrir une famille qui est somme toute assez intéressante en elle-même.

En effet, les parents de Clara sont séparés depuis qu’elle est toute jeune : eux-mêmes n’étaient que des adolescents à sa naissance. Aujourd’hui, son père est celui qui s’occupe d’elle pendant que sa mère, star des réseaux sociaux, passe son temps en voyage à l’autre bout du monde. En soi, ces relations sont déjà très intéressantes et j’ai beaucoup apprécié comment elles ont été présentées. Ajoutons cela avec l’amitié qui prend également une belle place dans ce roman et nous avons affaire à un roman YA déjà très complet. Même si je suis moi-même très fan des romances dans mes lectures, je n’ai pas du tout trouvé que celle-ci ajoutait à l’histoire. En fait, le livre aurait même été meilleur sans! Il faut des livres où les sujets de la famille, de l’amitié et de la recherche de soi à l’adolescence sont mis à l’avant. Étant donné que le fil conducteur de cette histoire était très captivant, je suis d’avis que des thématiques moins romantiques auraient suffi. Mais bon, que voulez-vous! Cela ne m’a pas empêché de dévorer ce livre puisqu’il est très addictif. La plume de Maurene Goo est définitivement très confortable pour moi et j’ai déjà hâte de m’y replonger.

Bref, The way you make me feel (même si ça ne nous fait rien feeler pantoute) a connu un départ plus difficile et quelques éléments questionnables, mais reste somme toute une bonne lecture. J’étais définitivement investie dans celle-ci une fois arrivée à la fin. En plus, étant donné que ce livre se déroule durant les vacances d’été, c’était le parfait timing pour lire ce livre. Je vous conseille si vous vous cherchez une lecture à faire en été!

Avez-vous lu ce livre? Qu’en avez-vous pensé?

Anne

1 Commentaire

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Comme c’est compliqué d’avoir un enfant à l’adolescence….Moralité, prévenir…
    C’est bien vrai qu’à l’adolescence, pour certains ados, c’est la recherche du soi….Tu n’as pas dévoré ce livre mais tu l’as aimé quand même…
    C’était surtout le bon timing des vacances finalement….
    31\2 étoiles c’est apprécié pour la grande lectrice que tu es….
    Faut pas oublier, qu’à ton âge, la romance commence à compter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *