The Promised Neverland tome 4

Mon appréciation

7 Qualité de l’intrigue

8 Cohérence du schéma narratif

8 Respect du genre

8 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Salut tout le monde ! Aujourd’hui je vous reviens avec la critique du quatrième tome de la série de mangas The Promised Neverland. Elle a été écrite par Posuka Demizu et Kaiu Shirai. 

Norman est condamné à mort. Emma et Ray font tout en leur pouvoir pour le sauver de ce terrible futur, même si le temps les déjoue. Norman pourra-t-il aider ses meilleurs amis avant sa livraison aux démons ? Pendant ce temps, le branle-bas de combat commence à Grace Field House. Quand les enfants s’échapperont-ils ? Se diront-ils toujours la vérité ? Norman sera-t-il sauvé ? Maman va-t-elle empêcher une fois de plus Emma de poursuivre son rêve de liberté ?

J’ai été à la fois déçue et ravie par ce tome. Il faut dire qu’il est encore moins gros que les autres, ce qui fait qu’il se lit à la vitesse de la lumière (sans blague). Comme les actions arrivent toujours avec un grand suspense et de nombreuses récapitulations, le rythme de l’histoire me semble tout de même assez lent. Additionné au fait qu’il y a très peu de pages, j’ai eu l’impression de me faire arnaquer un peu. Durant les trois premiers quarts de ma lecture, je commençais à trouver que c’était long avant qu’il se passe quelque chose ! Vers la fin, le tout s’est emballé et mon impression était bien meilleure. J’ai été surprise par les retournements et je me suis encore plus attachée aux personnages. Je crois que cela reste l’essentiel dans une bonne lecture, et c’est pourquoi je trouve tout de même ce manga agréable. Cependant, comme je vous l’ai dit plusieurs fois, je suis une novice dans cet univers, donc peut-être que je me trompe en disant que les actions sont étalées sur un grand nombre de pages. Ça fait peut-être partie du style ! Si vous en avez plus lu que moi, s’il-vous plaît me le dire en commentaires, ça m’a m’éviter de me faire de trop grosses attentes ! N’hésitez pas non plus à laisser votre avis sur ce livre aussi, je serai ravie de vous répondre !

Anne

1 Commentaire

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Grace Field House est l’endroit où tous les point d’interrogation vont avoir les réponse….Cette livraison des démons….La vérité pour les enfants….le pauvre Norman….Ce doit être fascinant à lire…intrigant même….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *