The Promised Neverland tome 1

Mon appréciation

10 Qualité de l’intrigue

9 Cohérence du schéma narratif

9 Respect du genre

9 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Bonjour tout le monde! Aujourd’hui, je vais vous parler de ce petit manga (je dis petit, mais tous les mangas sont de petits livres… hihihi) dont j’avais entendu parler dans ma revue Phosphore. Vous savez, on trouve des lectures partout! Je dois garder l’œil bien ouvert… Bref, le scénario a été créé par Kaiu Shirai alors que Posuka Damizu l’a mis en images.

Grace Field House est un orphelinat très heureux. Tous les enfants, qui se considèrent comme des frères et sœurs, appellent leur gardienne «Maman». Ils passent leurs journées à faire des tests de connaissances (ça remplace l’école) et à jouer dehors. Entourés de joie et d’amour, ils attendent tous avec impatience le jour où ils seront adoptés. Emma, Norman et Ray sont les plus vieux de Grace Field House. Les trois sont très intelligents et réussissent toujours leurs examens quotidiens à la perfection. Un jour, l’une de leurs petites sœurs, Conny, part vers sa nouvelle famille sans son toutou favori. Pleins de bonnes intentions, Emma et Norman tentent de lui rapporter, même s’ils doivent s’approcher du portail qu’ils ne peuvent trépasser. Ils y découvrent une tout autre réalité : Maman est en fait au service de démons, qui mangent les enfants. Grace Field House n’est donc qu’un élevage à petits humains dont les monstres peuvent se délecter de la cervelle bien entraînée. Horrifiés, ils tenteront, avec l’aide de Ray, de s’enfuir de la maison. Comment s’y prendront-ils? Réussiront-ils à cacher à Maman qu’ils savent toute la vérité? Comment les surveille-t-elle? Quel est le monde caché par les hauts murs? Y a-t-il plus d’un «orphelinat»? Emma arrivera-t-elle à trouver des solutions? Les trois enfants pourront-ils sauver tous leurs frères et sœurs?

J’ai vraiment adoré ce manga. La trame narrative nous capte dès le départ. On pourrait trouver que justement, c’est trop rapide, mais il y a aussi des détails qui s’ajoutent tout au long de l’histoire. Donc, cela ne m’a pas dérangée du tout, même que cette formule a été appliquée à la perfection! L’intrigue m’a gardée en haleine du début à la fin, les rebondissements étaient aux bons moments pour faire avancer l’histoire tout en nous gardant dans une atmosphère de peur, de suspense, de mystère et de secrets. J’avais réellement l’impression d’être avec Emma et ses amis… Sans oublier que les touches d’humour ici et là sont rafraîchissantes tout en nous donnant un sentiment de complicité. Sincèrement, je n’ai que d’éloges pour cette bande dessinée! Au moment où je l’ai refermée, je voulais lire le deuxième tome! Sans surprise, je me le suis déjà procuré… À quand la prochaine critique?

Anne

2 Commentaires

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    D’abord, très belle cotation….Belle histoire au début mais, horrible à la fin…

    On voit l’importance du toutou….

    Je comprends que tu sois restée en haleine jusqu’à la fin.

    Très belle écriture et très bon français.

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Grâce à la revue Phosphore, tu as découvert ces petits livres( mangas ) qui semblent très intéressants…Et que tu vas adopter par moments ….
    Quelle horreur que cet orphelinat….Dont tout semblait si beau au début….
    Que de questions….Ce doit être intéressant d’avoir les réponses tout en parcourant ce livre….
    Cotation remarquable et toujours ce beau français….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *