The perks of being a wallflower (Le monde de Charlie)

Coucou les lecteurs! On se retrouve aujourd’hui toujours pour discuter de mes lectures de vacances. Cette fois-ci, je me suis attaquée à un classique du young adult avec The perks of being a wallflower par Stephen Chobsky. Si on le connaît plus, ces dernières années, pour ses romans de type thriller, cela faisait des années que j’avais envie de me consacrer au Monde de Charlie, de son titre en VF. Voici enfin ce qu’il raconte :

Charlie est un garçon un peu différent. À sa rentrée à l’école secondaire, il se remet tout juste de sa nouvelle solitude causée par le suicide de son meilleur ami. Ainsi, il ira à la rencontre de Patrick et Sam, des élèves de dernière année qui voient bien en lui son côté spécial. Mais qu’est-ce qui a fait de Charlie un tel garçon?

Pour ne rien vous cacher, il est un peu difficile pour moi de vous faire un résumé plus détaillé que celui-ci. Selon moi, le plus important est de savoir que l’on suit la vie quotidienne de Charlie, à travers des lettres qu’il écrit, alors qu’il passe à travers une époque qui le fera grandir par ses épreuves. D’ailleurs, je ne savais pas trop à quoi m’attendre en commençant ce roman, donc je pense que c’est mieux pour vous aussi de recréer une telle expérience.

J’ai donc commencé à lire ce roman en audio sur YouTube alors que je travaillais manuellement sans distraction. Si le narrateur était un peu robotique, j’ai trouvé que cela convenait parfaitement au caractère résolument différent de Charlie. D’ailleurs, cela ne m’a pris qu’une dizaine de minutes avant d’être tout à fait happée par le roman : il est d’une atmosphère si enveloppante, si particulière que cela en devient l’un des livres les plus addictifs que j’ai lus récemment – et ce n’est pas peu dire, considérant les excellents livres que j’ai lus durant mes vacances. Arrivée à la moitié, j’ai terminé ma lecture de façon traditionnelle – en format papier.

Le personnage de Charlie est également l’un de mes préférés depuis longtemps. Il est d’un réalisme impressionnant, et même si l’histoire se déroule au début des années 1990, son parcours ne peut qu’être partagé par les adolescents d’aujourd’hui. En fait, je crois m’être autant attachée à Charlie car je me suis beaucoup reconnue dans certains pans de sa personnalité que je n’avais jamais rencontrés auparavant chez d’autres personnages. Tout au long de ma lecture, je voulais tellement le rassurer, le prendre dans mes bras… Charlie m’a fait vivre des émotions comme peu l’ont fait auparavant. Tout cela, sans parler des personnages secondaires tous aussi authentiques que lui, tels que Patrick, Sam, ou même cette sacrée Mary Elizabeth. Ah, rien que d’y penser, je m’en ennuie!

Le dénouement de ce livre m’a fait verser plusieurs larmes, et venant de moi, c’est beaucoup. Je ne pleure que très rarement avec mes lectures, et le fait que j’ai été à un point de tristesse très profond durant toute la deuxième moitié du livre en dit long à propos du fait que c’est un coup de coeur impressionnant pour moi. Lorsque j’ai refermé le livre, sachant que je n’allais plus jamais pouvoir relire ce livre pour la première fois, je me suis jetée sur le film qui m’a tout autant bouleversée. ARGH. Je ne sais pas encore combien de temps cette passion dévorante et bouleversante va m’habiter, mais j’ai quasiment l’impression que ce serait dans mes livres préférés… est-ce que j’ai le droit de dire ça tout de suite? Car c’est vraiment ce que je ressens, ET JE SUIS TRISTE!!!!

Mon seul conseil, avant de vous quitter pour aller me chercher quelques mouchoirs pour tamponner mes yeux, c’est de vous lancer dans ce petit roman sans hésiter. Je ne vais pas m’éterniser à vous le décrire plus longtemps, car vous devez le lire pour comprendre. Et je vous promets que vous ne perdrez pas votre temps.

Anne

P.S. Si je pouvais donner six étoiles sur cinq à ce roman, je le ferais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *