The folk of the air tome 1

Bonjour les lecteurs! Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler du premier tome de la trilogie à succès intitulée Le peuple de l’air par Holly Black. Pour ma part, j’ai lu le premier tome, The Cruel Prince, dans la VO anglaise, mais il a également été récemment traduit en français chez Rageot sous la traduction littérale “Le prince cruel” (et le deuxième tome s’en vient!)

Alors qu’elles était enfants, Jude et ses soeurs se sont fait enlever du monde des mortels par un Fae haut placé à la cour de Terrafae. Des années plus tard, Jude a toujours du mal avec son nouveau monde qui considère les humains bien inférieurs. Ainsi, alors que des complots, jeux de pouvoirs et sortilèges se jouent dans son dos, l’adolescente essayera de faire sa place à la cour… même si cela implique de faire face à son pire ennemi, le prince Cardan. Jude sera-t-elle prête à tuer pour atteindre ses objectifs? Pourquoi déteste-t-elle Cardan, et pourquoi cette haine est-elle mutuelle? Qui montera sur le trône de Terrafae?

The cruel prince a définitivement été une excellente lecture. Malgré mon grand enthousiasme initial, suite aux nombreux échos positifs vus sur Internet, j’ai eu une petite appréhension au moment de commencer ma lecture en raison du type d’histoire dans lequel je m’embarquais. Certes, j’adore les univers merveilleux, mais j’avais peur de rencontrer le même genre de récit que d’habitude… Je vous le dis tout de suite, ce ne fût pas le cas!

Pour commencer, je me dois de mentionner que j’ai vécu un petit choc dès le premier chapitre (ou même le prologue) car ce roman est un fantastique plutôt qu’un fantasy. En effet, notre monde existe en parallèle du monde des Faes, alors que je pensais m’embarquer dans un univers complètement inventé. Toutefois, j’ai beaucoup apprécié cet aspect, car je n’avais jamais vraiment vu de roman fantastique qui prenait plus place dans le monde magique que dans notre monde. Ici, c’était beaucoup plus un “backstory” et j’ai trouvé que cette particularité était non seulement intéressante à découvrir au niveau de la profondeur du développement de l’univers mais aussi originale.

L’univers en tant que tel, bien qu’assez classique dans le genre des Faes, était très captivant et atmosphérique. Si jamais vous avez été, comme moi, fan de la saga des Chroniques de Spiderwick dans votre enfance, vous vous souviendrez que l’autrice de cette série est aussi celle qui a écrit Le Peuple de l’air. Autrement dit, sans avoir aucun corrélation, j’ai senti une certaine nostalgie durant ma découverte de ce monde de par sa petite ressemblance avec Spiderwick : que ce soit les créatures magiques existantes, les sortilèges ou leurs moyens de s’en prémunir, ces petits détails m’ont vraiment réconfortée et fascinée. On se comprend, l’univers lutino-obscurio-féérique est tout aussi délectable pour quelqu’un n’ayant pas la même historique lecture que moi, mais à mon avis, c’est un petit plus charmeur.

L’intrigue en elle-même était également assez addictive. On commence fort avec un prologue touchant et intriguant, et le rythme se poursuit sans trop d’aléas majeurs jusqu’à une seconde moitié des plus captivantes. Malgré ma lecture en anglais, quand j’ai dépassé un certain point du roman, j’avais vraiment besoin de savoir ce qui allait ce passer ensuite. Les retournements de situation me prenaient de court et les rebondissements partaient dans des directions auxquelles je n’aurais jamais pensé. Autrement dit, lorsque j’ai terminé ma lecture, je me sentais en manque! Il me tarde grandement de lire la suite de cette trilogie.

Abordons maintenant les personnages… J’ai vraiment eu un coup de coeur pour ceux-ci et plus particulièrement pour le personnage principal. Elle était imparfaite, colérique, rancunière, bref, elle était authentique. J’ai vraiment apprécié ces particularités parce que ça fait changement des héros qui sont si bons et qui agissent pour le bien pour des raisons inconnues. Jude, elle, agissait réellement en réaction et de façon logique à ce qu’elle avait vécu dans le passé. Les personnages secondaires et leurs relations entre eux agissaient de façon similaire et je crois que c’est cette authenticité qui a fait le charme de ce roman.

Autrement dit, malgré mes appréhensions de dernière minute et ma petite surprise par rapport à l’univers, j’ai été plus que charmée par l’originalité de l’histoire, son intrigue addictive et surprenante ainsi que ses personnages réalistes et attachants. Je ne veux pas trop parler de la romance tout de suite considérant qu’elle est à ses premiers balbutiements, mais elle m’a aussi beaucoup plu! Il me tarde de lire la suite de ce livre de Holly Black et je vais certainement vous en parler très bientôt…

Anne

1 Commentaire

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Quelle belle lecture pour toi et quel charme tout au long de cette histoire.

    Une histoire authentique, magique, fantastique et encore…..

    Tu as vraiment adoré et attendre, avec impatience, le prochain tome….
    .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *