Tenir debout dans la nuit

Bonjour à tous! Aujourd’hui, je vous reviens pour vous parler d’un tout petit roman qui me faisait très envie : Tenir debout dans la nuit par Éric Pessan. Si vous me suivez un peu, vous devez savoir que j’ai adoré lire Speak par Laurie Halse Anderson (cliquez sur le titre pour aller lire mon avis). Quand j’ai vu que Tenir debout dans la nuit tournait autour des mêmes thèmes, j’ai tout de suite su que je voulais lire ce livre qui promettait du lourd.

Lalie a grandi seule avec sa mère. Lorsque son ami Piotr lui offre de partir avec lui à New York, elle croit rêver : elle n’a jamais même eu la possibilité d’envisager un tel voyage. Sauf qu’une fois arrivée, celle qui croyait pouvoir tout donner pour réaliser ce rêve réalise qu’il y a une contrepartie qui dépasse les limites. Que s’est-il passé à New York? Quelle sera la réaction de Lalie, seule dans la nuit de New York?

Tenir debout dans la nuit a été une lecture choc que j’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup aimée. Les thématiques des agression sexuelles et de la dénonciation sont selon moi très bien abordées dans ce livre haletant d’à peine 150 pages. J’ai peut-être trouvé que l’histoire s’est démarrée un peu lentement pour un livre de cette longueur, mais je vous assure qu’une fois que c’est lancé, vous ne pourrez plus vous arrêter. Selon moi, il n’y a pas mieux qu’un petit livre sur des sujets forts si nous voulons passer le message. C’est ainsi accessible à beaucoup plus de personnes.

De plus, j’ai beaucoup aimé le style d’écriture de l’auteur. Ses phrases et son rythme convenaient parfaitement à l’atmosphère du roman. Quand les idées sont là et que les mots aussi, cela crée tout simplement des passages inoubliables. J’en ai encore quelques uns en tête… D’autant plus que l’histoire est racontée de façon entrecroisée avec des événements du passé, rapproché ou plus éloigné : ce livre tout simplement merveilleux se lit de façon délectable.

Finalement, j’ai beaucoup apprécié la fin de cette histoire. Souvent, avec les histoires du genre, on ne retrouve pas toujours de véritable situation finale qui vient conclure la situation. J’ai trouvé que le dénouement de Tenir debout dans la nuit était très bien construit par rapport au reste du livre et a achevé de donner à ce livre un coup de oumph. Bref, si cela n’avait pas été du léger, du tout petit souci de lenteur dans le premier tiers, j’aurais assurément donné cinq étoiles à ce roman que je recommande tout à fait. Il viendra rejoindre Speak dans mes recommandations sur le sujet!

Merci beaucoup à Gallimard Diffusion Jeunesse pour l’envoi de ce roman!

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *