Strawberry Moon tome 1

Coucou les lecteurs! Si vous me suivez sur YouTube et Instagram, vous devez savoir que j’ai récemment reçu Strawberry Moon par Laia Lopez de la part des éditions Petit Homme (en Europe, ce titre a été publié chez Hachette). J’étais très contente étant donné qu’il s’agit d’un livre qui me faisait envie depuis un certain temps et qu’en plus, la couverture est tout simplement magnifique. Voici donc ce que raconte ce petit livre :

À ses dix-huit ans, la sirène Diana décide de quitter le monde aquatique pour celui de humains. Ainsi, elle intègre l’université en compagnie de ses copains sirènes, qui vivent dans le plus grand secret de leur identité. Au cours du semestre, alors que son intégration se passe plutôt bien, Diana et ses amis commencent à remarquer des événements étranges sur le campus : des étudiants disparaissent pour réapparaître quelques jours plus tard, les yeux vides de toute énergie. Diana et les autres sirènes arriveront-ils à découvrir ce qui se trame à leur université? Diana parviendra-t-elle à garder le secret de sa véritable identité? Que se passe-t-il entre elle et un certain Eiden?

La lecture de Strawberry Moon a été, comme je m’y attendais, très légère et agréable. L’attrait principal de ce livre est bien sûr son histoire et l’aspect merveilleux du monde des sirènes, mais d’abord et avant tout celui des dessins : en effet, l’auteure de ce tout petit roman de presque deux cent pages a également procédé à son illustration. D’ailleurs, il ne s’agit pas seulement de quelques personnages dans le coin d’une page! Nous avons droit à des pages de style roman graphique et à des doubles pages complètes tout au long de notre lecture. Vous savez que je suis une fan finie des dessins dans mes livres, donc je me suis sentie servie avec Strawberry Moon. D’autant plus que le trait de crayon de Laia Lopez est tout à fait dans le style que j’apprécie, c’est-à-dire réaliste, mais avec une touche d’inspiration manga.

Toutefois, bien que cet aspect soit le point le plus fort de ce livre, je me questionne sur sa pertinence absolue. Tel que mentionné plus tôt, nous avons souvent affaire à des pages de romans graphiques. Cependant, les dialogues présents dans le texte sont retranscris mots pour mots dans les illustrations… J’ai trouvé qu’au final, un format plus classique d’illustration, ou bien une plus grande présence de pages complètes ou de double pages de dessin en place et lieu des mini bandes dessinées auraient pu apporter la belle touche artistique au roman sans amener une redondance.

Pour ce qui est de l’histoire en elle-même, on découvre un univers magique assez classique dans lequel les créatures magiques vivent dans le secret des humains. Je n’ai aucun problème avec cette situation, considérant que c’était le pitch de départ et qu’au final, ce roman m’intéressait tout de même. En revanche, l’intrigue est présentée de façon assez simpliste ; on nous mentionne textuellement tout ce qu’il faut savoir sur les personnages, le récit et l’univers magique. De cette façon, cela rendait l’histoire un peu plus enfantine que prévu (encore une fois, je suis fan de jeunesse, donc je n’ai aucun souci sur ce point). À mon avis, si le livre avait été entièrement roman graphique, nous n’aurions pas ressenti cette simplicité du fait que c’est caractéristique de ce genre littéraire. Autrement dit, je ressentais un déséquilibre avec le texte de l’histoire en lui-même.

Malgré tout, j’ai adoré suivre l’histoire de Diana et ses amis. Certes, ce n’est pas le récit le plus profond de l’année, et quelques questions semblent sans réponses niveau construction de l’univers, mais j’ai tout de même passé un sacré bon moment sur le campus et au bord de la lagune. À partir de la seconde partie de l’histoire, on entre dans une intrigue plus soutenue en raison des événements étranges à l’université, et j’ai extrêmement hâte de voir évoluer le récit dans le tome suivant. Il promet de s’approfondir un peu, et on ne se le cachera pas, Strawberry Moon m’a fait passer un moment de détente délectable. Bref, je vous recommande de saisir ce livre si jamais vous souhaitez faire une lecture un peu rapide, mais tout de même très divertissante! Vous serez sans aucun doute éblouis par le talent artistique de Laia Lopez. Vivement le deuxième et dernier tome!

Merci aux éditions Petit Homme pour l’envoi de ce roman!

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *