Soeurs de Sang tome 1

Hello les lecteurs! Aujourd’hui, on se retrouve pour se parler de L’Envol du phénix, premier tome de la trilogie Soeurs de Sang par Nicki Pau Preto. Il a été très récemment publié aux éditions Lumen (dans cette magnifique couverture) et je l’ai lu dans le cadre de la lecture du mois d’octobre et novembre de mon club de lecture Book Alors!.

Il y a encore quelques années, les phénix et leurs Dresseurs sillonnaient le ciel pour défendre leur peuple. Cependant, suite à la guerre contre l’empire, les animages ont été vaincus, leurs reines assassinées et leur peuple soumis en esclavage. Depuis sa tendre enfance, Véronyka vit avec pour seule famille encore en vie sa soeur Val. Toutefois, la cohabitation n’est pas facile entre elles : la plus vieille exerce un contrôle particulier sur sa cadette, et encore plus lorsqu’il s’agit de réaliser l’objectif de son existence, c’est-à-dire faire naître un phénix. Un jour, Val commet l’irréparable envers Véronyka, provoquant sa fuite vers un destin meilleur. C’est ainsi qu’elle partira à la découverte d’un petit groupe de dresseurs, derrière les montagnes, qui s’entraînent clandestinement en vue de rendre à l’empire la monnaie de sa pièce. Le seul problème, c’est qu’ils ne prennent que des apprentis masculins… Véronyka arrivera-t-elle à intégrer le groupe d’apprentis? Quel est le geste que Val a posé envers sa soeur? Cette dernière la pardonnera-t-elle un jour? La guerre contre l’empire renaîtra-t-elle de ses cendres?

Je suis tout simplement sous le charme de ce premier tome de fantasy. J’ai énormément de choses à vous dire dessus, mais pour commencer, je tiens à souligner l’intelligent jeu de mots réalisé à la fin du paragraphe précédent. Renaître de ses cendres, les phénix…? Bon, je sais, je ne deviendrai pas stand up comic demain matin, mais je la trouvais si drôle que je ne voulais pas prendre le risque de la passer sous silence.

Tout d’abord, je dois vous mentionner le fait que j’ai lu cette énormissime brique de 700 pages en quatre ou cinq jours seulement. C’est peut-être beaucoup pour certains, mais considérant que c’est un premier tome de saga, saga de fantasy de surcroît, je crois vous brosser un portrait assez représentatif de ma lecture avec ce fait statistique.

Dès les premières pages, on tombe dans une action originale et intrigante. J’en discutais d’ailleurs avec quelques membres du club de lecture lorsque j’étais rendue aux dits événements tragiques entre Val et Véronyka, et dès ces premiers instants, je me sentais déchirée de l’intérieur. Nicki Pau Preto a réellement su capter notre attention avec son intrigue originale, qui s’est d’ailleurs maintenue tout au long du roman. Certes, la fin a connu une certaine lenteur, mais dans l’ensemble, elle m’a particulièrement plu pour un pavé, comme elle était constamment en train de rebondir et de me surprendre. En d’autres mots, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde avec L’Envol du phénix entre les mains!

L’univers est également original et m’a happée très rapidement à travers tous les ombremages, animages et autres éléments magiques. Il est plutôt rare que la créature centrale d’une saga de fantasy soit le phénix et j’ai adoré côtoyer ces animaux fantastiques. Cela a apporté une belle dose de fraîcheur par rapport à tous les dragons qui peuplent habituellement nos romans. Toutefois, un point faible de ce roman réside dans la livraison de ces informations. Certes, elles sont très intéressantes, mais la façon ave laquelle l’auteure nous les apporte peut parfois porter à confusion. En effet, les chapitres sont souvent entrecoupés de passages “d’archives”, ou plutôt de lettres et de documents retraçants la guerre et la mythologie de l’univers. Étant arrivés dans le roman en plein coeur de l’action, il était donc un peu difficile de tout saisir en même temps et je dois vous avouer en avoir peut-être manqué quelques bouts. D’autant plus qu’au début de l’histoire, on ne sait pas encore que tous ces éléments et petits détails auront leur importance… En d’autres mots, tout cet aspect “historique” aurait pu être présenté plus simplement afin de nous permettre d’y voir plus clair dans la chronologie et la teneur des événements.

Dans un autre ordre d’idées, L’Envol du phénix retrace son histoire à travers une narration alternée. Vous savez cela ne fait que quelques temps que je supporte et parvient à apprécier ce genre d’alternance entre les chapitres, et malheureusement, cela n’a pas été un hit de ce côté avec le premier tome de Soeurs de Sang. On suit bien évidemment Véronyka, en grande majorité d’ailleurs, mais également Tristan et Sev, deux autres personnages masculins cette fois-ci. Même si je les appréciais beaucoup aussi, ce serait vous mentir que de dire que j’avais également hâte à leurs chapitres par rapport à ceux de Véronyka. Ces derniers étaient tellement pleins de suspense et de rebondissements que l’action présentée aux autres moments me laissait un peu sur ma faim.

Malgré ces deux éléments moins positifs, j’ai tout de même beaucoup apprécié les personnages en eux-même qui m’en ont fait voir de toutes les couleurs. Cela faisait très longtemps que j’avais autant détesté un personnage, et même si à première vue cela peut sembler assez négatif, il s’agit en réalité d’un énorme point fort à ce roman. Non seulement je suis constamment déchirée, mais cela prouve que l’auteure a réussi un travail de fou par rapport à la construction de ses personnages. Rester indifférente, ça m’arrive assez souvent, mais détester? C’est un chapeau de mon côté. D’ailleurs, petite mention spéciale à Tristan qui a fait fondre mon coeur!

Enfin, j’ai totalement adoré les révélations finales de ce premier tome. J’ai été non seulement choquée par les retournements de situation (bon, je pense qu’à ce point, vous avez compris que ce livre est plein de surprises), mais également atterrée par un tel cliffhanger. Soeurs de Sang est définitivement une trilogie à surveiller dans les prochaines années. Quand je vous dis que j’ai dévoré ce pavé…

Avez-vous lu ce roman? Planifiez-vous le lire? Si vous souhaitez en discuter avec d’autres lecteurs passionnés, n’hésitez pas à rejoindre mon club de lecture Book Alors, c’est la lecture d’octobre et de novembre! D’ailleurs, nous en discuterons en live sur la chaîne de Chloé à la fin de la période. Pour ne rien manquer, passez voir notre compte Instagram @bookalors. Si jamais vous lisiez ceci après la diffusion, sachez qu’il est toujours possible de rejoindre le club pour découvrir d’autres livres et visionner tous nos lives passés!

Merci beaucoup à Interforum Editis Canada pour l’envoi de ce roman!

Anne

1 Commentaire

  • Je vois que tu as aimé ce livre au plus haut point.
    Avec tous ces personnages et les révélations….
    C’est ce que j’ai réalisé en lisant ta belle critique.
    Critique toujours d’une très grande qualité….Tant pour le style, l’orthographe, la forme et montre si bien ton amour de la lecture et des livres…
    Comme je ne lis pas l’histoire je me contente de ces petits commentaires…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *