SILQ 2015

SILQ 2015 n’est pas un livre, bien au contraire. SILQ 2015 veut dire Salon International du Livre de Québec 2015. Je vais vous raconter ce qui s’est passé là-bas.

J’y suis allée le dimanche 12 avril vers dix heures du matin (bien évidemment!) avec une amie. On avait déjà planifié les auteurs à aller voir : Sylvie Payette, Evelyne Gauthier et JP Goyette. J’aurai voulu aller voir Anne Robillard pour une deuxième fois (je l’ai vue l’an dernier), mais elle n’était pas présente dimanche et je ne pouvais pas y aller samedi matin. Quelle déception! Au lieu de me morfondre, j’ai plutôt continué mon chemin : je suis entrée dans la grande pièce. Je trouve que les installations du centre des congrès sont vraiment très bien pour le SILQ. Mon amie et moi avons cherché sur le plan comment se rendre au kiosque 101.

Evelyne Gauthier

Je suis allée la voir en premier puisqu’elle n’était présente que de 10 h à 11 h et que les autres restaient plus longtemps. Je ne lui ai pas beaucoup parlé, mais je lui ai demandé quand elle sortirait le quatrième tome d’Ariel à l’école des espions, et elle m’a répondu qu’elle n’avait pas encore commencé l’écriture. La sortie devrait être pour début 2016 au plus tard. Pour ma part, je vais vous en faire la critique très bientôt, mais j’ai un horaire encore très chargé et dès l’été, les critiques prendront un rythme plus rapide.

Sylvie Payette

Sylvie Payette est l’auteure de la longue série Savannah. J’ai vraiment beaucoup de choses à dire par rapport à ma (deuxième!) rencontre avec elle. Premièrement, quand je suis arrivée, elle parlait avec une jeune fille qui commençait la série. Je me sentais comme si j’étais un maître parce que pour ma part, je venais chercher le dernier tome, sorti il y a maintenant six jours. Dès que la jeune fille est partie, j’ai commencé la conversation. Je lui ai dit que je l’avais vue l’an dernier, que j’avais acheté les trois premiers tomes et que depuis, je dévore chaque livre qu’elle écrit. Après l’achat du dernier tome, je l’ai fait dédicacer. C’était très drôle, car elle met des étampes en arrière de son texte… enfin, bref. Elle m’a remerciée d’être revenue la voir et je lui ai parlé de mon blogue à l’instant où elle pensait que j’allais sûrement partir. Je lui ai dit que j’avais écrit toutes les critiques de ces livres (eh oui, mais elles ne sont pas toutes postées, vous ne savez pas ce qui se passe dans les coulisses de mon blogue…) et elle avise l’air très ému. J’ai laissé l’adresse URL sur un signet pour qu’elle s’y rende et voie mon travail. Si c’est toi qui passes par ici, chère Sylvie Payette, sache que je t’admire!

JP Goyette

Je suis allée voir JP, mais la conversation a été courte. Il est vraiment très sympathique!

L’auteure à côté de Sylvie Payette écrivait des livres un peu plus masculins. Jeunesse, bien sûr, mais se sont des livres de hockey. Si vous connaissez cette série, je vous laisse m’en parler pour savoir votre avis.

Après avoir passé beaucoup de temps avec Sylvie, il ne me restait pas beaucoup de temps à mon amie et à moi. Nous avons flâné, regardé les livres de messagerie ADP, des éditions ADA, de Mortagne, enfin bref, vous comprenez. J’ai acheté le dixième tome de Savannah (en terres inconnues) et le onzième tome des Héritiers d’Enkidiev (double allégeance). Savannah viendra bientôt tandis que je vais me concentrer à finir les Chevaliers d’Émeraude avant de commencer leur suite (dans les critiques je parle, j’ai tout lu!). Mon amie a acheté Poséidon, dont la critique est sortie il y a quelques mois et le huitième tome des Héritiers d’Enkidiev, où elle est rendue. Prenez note que je ne savais pas que le onzième tome sortait et j’étais vraiment contente!!!

Si vous êtes allés au SILQ vous aussi cette année et que vous avez vu des livres intéressants, parlez-m’en! Peu importe la nature du livre, je peux vous le tester pour savoir si c’est un bon livre. Des albums aux documentaires, je veux tout savoir sur votre périple au Salon!

J’ai visé Née à Minuit, Quatre, Triton et peu être Le retour de l’oiseau tonnerre… mais ils sont tous en librairie, pas la peine de les acheter au SILQ!

Merci pour tout et à bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *