Shikanoko livre 1

Mon appréciation

5 Qualité de l’intrigue

4 Cohérence du schéma narratif

5 Clarté du texte

10 Respect du genre

4 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Bonjour tout le monde! Aujourd’hui je vais vous présenter le prequel de la série du Clan des Otori. En fait, je n’ai pas lu cette série, mais en lisant le prequel, je vais vraiment lire le tout dans l’ordre! Cela a donc été écrit par Liam Hearn.

Shikanoko a vécu une grande partie de sa vie chez son oncle. Malheureusement, il ne l’a jamais aimé. Ainsi, à la première occasion qui se présente, l’oncle suppose que Shikanoko est mort en forêt, alors qu’il a tenté de le tuer. Dès lors, la vie du jeune garçon change du tout au tout. Dans les bois, un sorcier le prend sous son aile et lui confectionne un masque avec le crâne d’un cerf, qui confère à l’adolescent d’immense pouvoirs magiques. Plus tard, Kiyoyori, le nouveau seigneur de Kuromori et de Matsutani l’oblige à rester chez lui. Shikanoko apprendra à posséder ses nouveaux pouvoirs alors qu’une chicane entre deux familles puissantes débute. En effet, l’empereur est malade et chacune des familles veut mettre un fils sur le trône. Quels seront les pouvoirs de Shikanoko? Qui sera le prochain empereur? Aura-t-il des combats? Qui seront les protecteurs et les mentors de Shikanoko?

Bof. Je dois dire que le tout est vraiment compliqué. Dès le départ, il y a une liste des noms des personnages de quatre pages, qui plus est en japonais, et c’est très difficile de les démêler, même avec la liste! Il y a bien trop de personnages, dont on parle souvent une fois ou deux, et on mentionne qui ils sont seulement une fois. J’étais perdue dès le départ… En plus, je confondais avec les noms de territoires! De plus, il manquait un fil conducteur à l’histoire, j’ai trouvé qu’il n’y avait pas vraiment d’intrigue principale, ce qui donnait une impression d’éparpillement. J’ai également trouvé que la magie était bien peu présente et l’univers peu développé. Finalement, les personnages féminins étaient vraiment discriminés, et je n’aime pas que les femmes soient inférieures au hommes dans les livres de fiction, même si cela représente une époque, un genre. Malgré les longueurs et le complexité du roman, j’ai trouvé que certains passages étaient intéressants et m’ont donné le goût de continuer ma lecture. Une chance, sinon je n’aurais jamais fini! Bref, je ne recommande pas vraiment ce livre… Peut-être que c’est parce que je n’ai pas lu le Clan des Otori. Peut-être que j’aurais mieux compris, puisque j’aurais mieux connu l’univers, mais ça reste un prequel. Bref, c’était moyen. À votre tour de me dire ce que vous en avez pensé en commentaires! Avez-vous aussi lu le Clan des Otori? Est-ce que que j’aurais aimé?

Anne

1 Commentaire

  • avatar Lucie p.Gosselin dit :

    C’est la première fois que je réalise que tu n’es pas entrée vraiment dans l’histoire de ce livre….Avec tous ces noms japonais, je comprends très bien.Pour ma part, c’est également que j’a eu de la difficulté à te suivre alors, qu’habituellement, j’ai une bonne idée de l’histoire d’après ta critique…Cette fois, j’ai été vraiment perdue…Critique remarquable comme toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *