Savannah tome 9

Savannah tome 9

Mon appréciation

8 Qualité de l'intrigue

9 Cohérence du schéma narratif

10 Clarté du texte

10 Respect du genre

9 Niveau d'attraction de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Voici donc la suite de la série québécoise jeunesse Savannah. C’est Sylvie payette qui l’a écrite. Je vous raconte l’histoire:

Savannah, Rafi et Eyi atterrissent en France après leur départ précipité de Montréal. Sogô, le grand-père de la belle Eyi, les accueille avec joie quand ils sortent de son avion privé. Il est un homme très riche. Premier arrêt: la Provence, à l’hôtel La Colombe d’Or. Savannah se fera donner de force un talisman cathares qui est sensé la protéger pour de bon. Elle l’ajoute donc aux nombreux colliers qui sont sensés avoir les mêmes vertus. Ils découvriront les Cathares et leur religion spéciale. Le château de Montségur ne leur échappera pas; la visite se fera pourtant calmement. Ensuite, direction port LaRochelle, où les Templiers se seraient accostés pendant un moment. Sogô souhaite aider Savannah dans sa quête des Templiers, alors il lui présente en plus Cristobal, un ami. Un peu du même genre qu’Anaïs, il aime les histoires d’extraterrestres et même si c’est cela, il aidera beaucoup Savannah jusqu’à sa disparition étrange. Sogô, tout en envoyant des policiers pour enquêter sur l’absence de Cristobal, emmènera Rafi et Savannah en Angleterre, puis ensuite en Écosse. Ils découvriront que Klaus était enfait engagé par LaPieuvre, une association de malfaiteurs. Est ce que le groupe LaPieuvre va les suivre durant les nombreux voyages de Savannah?

Alors c’était le résumé du neuvième tome de Savannah. Je l’ai beaucoup aimé mais dans ce tome, il y a un peu moins d’action. Comme dans plusieurs des autres tomes, Savannah fera des rêves et on les décrits dans le livre. J’aime ces parties, c’est amusant et il n’y en a pas toujours donc on ne se lasse pas. Sogô est très drôle. La blessure de Rafi est un peu longue à se cicatriser et qu’il puisse marcher normalement à nouveau, et c’est un peu dérangeant car on dirait parfois que l’auteure a oublié d’ajouter des détails sur ça. Merci encore!

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *