Sauveur & Fils saison 3

Mon appréciation

8 Qualité de l'intrigue

9 Cohérence du schéma narratif

10 Clarté du texte

10 Respect du genre

7 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Salut tout le monde! Je vais vous présenter le troisième tome de Sauveur & Fils écrit par Marie-Aude Murail.

Rien ne va plus dans le cabinet du 12, rue des Murlins. Ella Kuypens semble frappée à nouveau de sa phobie scolaire et Sauveur est le seul à savoir qu’elle préférerait en fait être un garçon… tout du moins, jusqu’à ce qu’un « copain » d’école ait aperçu la jeune fille, habillée de façon masculine, l’ait prise en photo pour ensuite partager le tout sur Internet. Victime de cyberharcèlement, elle tente de se confier à son thérapeute, qui est de plus en plus tourmenté par son cas. L’Antillais reçoit toujours les sœurs Carré dans son cabinet; Margaux en est à sa deuxième tentative de suicide tandis que Blandine souffre pour son aînée et ses parents. Quant à Gabin, toujours accro à World of Warcraft, l’état de sa mère ne s’améliore pas beaucoup : elle est toujours internée à l’aile psychiatrique de l’hôpital Fleury et le jeune homme habite chez son thérapeute en attendant. Quelle maison de garçons cela fait! remarque Louise, la nouvelle petite amie de Sauveur, qui n’y trouve pas vraiment sa place. Avec Lazare, le fils du psychologue, Gabin, Jovo, un vieillard anciennement légionnaire et le fils de Louise, Paul, celle-ci se pose des questions sur le chemin qu’empruntera sa relation avec l’Antillais. Comment se porte la relation entre Samuel, un ancien patient de Sauveur, et son père dont il vient de découvrir l’existence, le virtuose du piano André Wiener? Pourquoi la petite Maïlys se cogne la tête sur le mur? Gervaise Germain sera-t-elle capable de réduire la sévérité de son TOC? Pourquoi M. Kermartin est obsédé par ses voisins? Sauveur sera-t-il capable de sauver ses patients… et sa famille?

J’ai beaucoup aimé ce livre. Encore une fois, j’ai trouvé que c’est un livre très léger à lire, malgré le sérieux des sujets. De plus, les histoires des patients sont inattendues et attachantes, même si en y repensant maintenant, je ne voudrais pas tout de suite relire le livre. Toutefois, certaines histoires traînent en longueur et cela m’a énervée. Bref, toujours un bon livre, mais les deux autres étaient un peu meilleurs.

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *