Sang de pirate tome 1

Sang de pirate tome 1

Mon appréciation

8 Qualité de l'intrigue

9 Cohérence du schéma narratif

7 Clarté du texte

10 Respect du genre

9 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Bonjour à tous! Aujourd’hui, je vais vous critiquer le premier tome de la nouvelle (enfin, pour moi) série d’Élisabeth Tremblay. Alors voici ce que raconte ce livre :

Dans le monde d’Alstrass, environ deux cents ans avant cette histoire, naquit un Kaléïde mâle. Ces êtres possédant des pouvoirs sur les animaux n’aiment pas les mâles, donc ils les tuent à la naissance. Ce Kaléïde était nommé Sax. Il a survécu à son « exécution » et il fut élevé par l’une des magiciennes hermaphrodites, une Valadryelle. Ainsi, pour venger tous les Kaléïdes mâles morts et lui-même, il cache sept trésors qui conserveraient chacun l’âme d’une Kaléïde, et ce sur tout Alstrass. Justement, il faut de ces êtres magiques pour retrouver les trésors. Les Kaléïdes sont donc traqués. Deux siècles plus tard, alors que la communauté humaine a pris le dessus sur les êtres hybrides et que l’histoire de Sax n’est plus qu’une légende, deux Kaléïde naissent à l’extérieur de la société. Maksim rêve de retrouver un jour les trésors de Sax et de s’embarquer sur un navire comme mousse, mais sa mère adoptive l’en empêche, jusqu’au jour où il se fait enlever par un chasseur de primes, puis se fait vendre sur un bateau. Le même genre d’histoire arrive à Tiss, une Kaléïde qui a une peur bleue de sa mort, mais elle arrive directement sur un navire. Jusqu’où iront les pirates pour trouver les trésors? Qui est réellement Monia, la mère de Tiss? Est-ce que le courage est synonyme de témérité chez Maksim? Les pirates arriveront-ils à mettre la main sur le trésor du premier emplacement?

Bon! J’ai beaucoup de choses à dire. Quand j’ai rencontré Élisabeth, elle m’a dit que je trouverai sûrement le début long. Au contraire, c’est très bon! On associe souvent un début long à un début pas d’action, mais c’est faux. Ici, ça nous permet de découvrir peu à peu l’univers, car cela peut être mêlant (ce n’est pas toujours clair, les noms des races d’animaux ou d’hybrides), mais je crois qu’au fil des tomes je vais m’habituer. Par contre, lorsque Maksim et Tiss sont chacun sur un bateau de pirate, c’est un peu sanglant. Mais bon, ça ne dérange pas tant que ça, car l’idée de l’histoire est vraiment très bonne, même si la fin est un peu abrupte. Malgré cela, il y a un élément que j’ai vraiment aimé : Alstrass a été colonisé par des humains du monde voisin, Hulmia, ce qui veut dire qu’on pourrait aller dans notre monde à nous… J’y vois un peu du fantastique inversé, et c’est original. Bref, j’ai vraiment aimé!

Merci pour tout! Je vous invite à vous abonner à mon infolettre et à mon compte Twitter, ainsi qu’à aimer mon compte Facebook! 😀

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *