Phobos tome 2

Phobos tome 2

Mon appréciation

8 Qualité de l'intrigue

7 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

9 Respect du genre

9 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Salut tout le monde! Aujourd’hui je vais vous présenter le deuxième tome de cette quadralogie de science-fiction écrite par Victor Dixen. Alors voici ce que raconte ce livre… :

Tous les prétendants savent désormais qu’il y a eu une défaillance dans le septième Nid d’amour de la base sur Mars. En effet, les cobayes qui y étaient pour faire des tests sont tous morts subitement pour une raison inconnue. L’équipage du Cupido a tout de même décidé de descendre sur la planète afin de percer ce mystère et tenter de remédier au problème. Tout cela dans le plus grand secret… ou presque. Aidés de la Terre par Andrew Fisher et Harmony McBee, deux traîtres à leur parents, les pionners devront prétendre filer le parfait bonheur tout en tentant de mettre au jour le complot mené par Serena McBee. Que cache Marcus? Qu’est-ce que la mutation D66? L’amour entre les couples est-il vraiment éternel, comme le slogan de Genesis tente de le faire croire? Les pionniers survivront-ils à Serena?

Je sais que ça fait deux fois de suite que je publie deux critiques de la même série, mais je n’ai pas pu m’empêcher de continuer celle-ci! On peut croire, juste en lisant le résumé, que c’est une série à l’eau de rose, avec quelques ajouts de science-fiction : c’est tout le contraire! L’équilibre entre les deux est très bien dosé. De plus, le suspense est merveilleux! Tous les soirs, avant de me coucher, je devais me forcer à refermer mon livre. J’avais si hâte au lendemain pour poursuivre ma lecture! Je qualifierais Phobos de série addictive, si vous voyez ce que je veux dire. Mais bon, malgré ça, j’ai trouvé que la fin était un peu précipitée. On nous sort quelques nouveaux éléments et voilà, on a la fin. Je pense que l’auteur aurait pu prendre plus son temps avant de terminer le livre. Aussi, il y a quelques incohérences. Surtout avec l’élément « latence de communication entre la Terre et Mars », qui peut parfois être stressant et… énervant. À la longue, ça me tanne un peu. Mais bon, je trouve ça super, j’ai vraiment hâte de lire le prochain tome! Savez-vous quand il sort? J’ai bien hâte. En attendant, je vais lire un livre d’un genre tout à fait différent… À la prochaine et merci pour tout!

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *