Nous, les dieux

Nous, les dieux tome 1

Mon appréciation

8 Qualité de l'intrigue

8 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

9 Respect du genre

8 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Aujourd’hui, je vais vous présenter le premier tome de cette trilogie de Bernard Werber, l’auteur de la trilogie des Fourmis que j’ai commencée dernièrement. Avant de vous résumer le livre, je vais vous raconter l’histoire un peu cocasse du choix de cette lecture. Comme vous le savez, quand j’aime bien un auteur, je vais au moins aller voir les autres livres qu’il a écrits et même parfois les lire, à l’instar de beaucoup d’autres lecteurs. Toutefois, il existe un lien entre la trilogie de Nous, les dieux (le Cycle des dieux) et de celle des Fourmis (Cycle des fourmis)… Edmond Wells est présent dans les deux. Alors je me suis un peu rendu compte que, pour une raison inconnue jusqu’ici, car je n’ai pas lu le troisième tome des Fourmis, les séries de Bernard Werber avaient des liens entre elles… et c’est comme si j’avais fait un bond dans la série sans lire la trilogie du Cycle des anges qui est entre les deux parties de l’histoire. Mais bon, je me suis vite rendu compte que je pouvais comprendre quand même et ce n’est pas si grave que ça si j’ai lu ce qui se passe après, car on ne dévoile pas de punch. Hihihi! Oups!

Michael Pinson est maintenant devenu un élève dieu. Après avoir été humain et puis ange, il est enfin passé à un niveau de conscience supérieur pour venir étudier l’art de guider des humains vers leur destinée. Ayant retrouvé sa chair et ses sensations de façon tout à fait inopinée, il s’est retrouvé sur l’île d’Aeden, lieu de formation des élèves dieux. Sur cette île se trouve la ville d’Olympie, où les dieux grecs tels qu’Aphrodite ou Héphaïstos habitent et enseignent. Michael retrouve ses amis thanatonautes, soit Raoul, Marilyn, Freddy et Edmond tandis qu’il rencontre plusieurs personnalités connues ou quelques autres connaissances. Mais parmi ces 144 personnes se trouve un déicide qui a trouvé comme stratégie de tuer un à un les élèves. Même si la tâche de créer des plantes, des animaux et maintenant d’inspirer un peuple humain est fascinante, mais déjà assez sélective, le tueur ne cesse d’attaquer les personnes en tête du classement scolaire pour, selon les hypothèses, devenir le meilleur dieu. Alors que tout le monde est un peu sur ses gardes, Michael et ses amis tentent d’éclaircir le mystère à propos du haut de la montagne qui domine Aeden. Serait-ce le Grand Dieu qui y habite, ou bien le Créateur, ou bien le… tant d’options et d’obstacles apparaissent devant la troupe qui s’aventure en terrain inconnu et interdit. Le peuple-dauphin de Michael survivra-t-il sur l’hostile Terre créée pour la promotion? Qui est le déicide? Proudhon va-t-il exterminer tous les peuples? Michael résoudra-t-il l’énigme d’Aphrodite?

Sincèrement, malgré ma légère erreur de sélection de lecture, j’ai vraiment apprécié. Plus je lis des livres de Bernard Werber, plus je trouve son style d’écriture fascinant. Il arrive à tous nous expliquer très clairement tout en laissant l’intrigue nous démanger. De plus, j’aime le fait que l’Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu soit toujours présente entre les chapitres, car elle nous permet d’en apprendre plus sur des peuples réels, sur notre histoire, sur la science, etc. On pourrait croire que c’est secondaire, mais c’est plutôt une œuvre qui fait le pont entre les séries et qui sert peut-être de fil conducteur à l’écrivain. Par contre, je trouve que c’est un peu redondant dans la formation des journées de Michael. Même s’il fait des choses différentes tous les jours, le patron est très semblable et ça peut parfois être agaçant. Aussi, j’ai trouvé que le mystère était, par moment, un peu trop poussé. Mais malgré ça, c’est vraiment un très bon livre et j’ai d’ailleurs déjà commencé à lire le deuxième tome. J’espère que vous aimerez.

Merci de m’avoir lue et suivie! Continuez de m’envoyer des suggestions de lecture ou bien même des commentaires, c’est tout simple! N’oubliez pas d’aimer ma page Facebook et de vous abonner à mon infolettre. Vous êtes super! 😉

Anne

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *