Miss Peregrine et les enfants particuliers tome 1

Mon appréciation

8 Qualité de l'intrigue

9 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

9 Respect du genre

8 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Salut tout le monde! Aujourd’hui, je vais vous présenter ce livre qui a été tout récemment adapté au cinéma. Il a été écrit par Ransom Riggs. Voici ce que contient ce livre :

Jacob est un jeune garçon vivant aux États-Unis. Toute son enfance, son grand-père lui a ressassé les histoires d’enfants ayant des dons : certains volaient, d’autres étaient terriblement forts, étaient invisibles… En grandissant, Jacob se rend bien compte que ce sont des balivernes; mais lorsqu’Abe, son grand-père, décède dans une situation horrible, il commence bien à mettre en doute cette certitude. En effet, lors de la nuit du meurtre, il y a vu un monstre aussi dégoûtant qu’épeurant. Ses parents, à la suite de ces événements, l’envoient rapidement chez le psychiatre. Cette soirée serait en fait une période de stress aigu…! Perturbé par la situation, Jacob tentera d’interpréter les dernières paroles de son grand-père. Cette quête le mènera en Europe, sur une petite île d’environ trois centaines d’habitants, Cairnholm. Malgré les réticences grandissantes de son père, l’accompagnant pour écrire un livre sur les oiseaux, Jacob visitera la maison abandonnée et détruite des orphelins, à l’autre bout de l’île. Il y découvre, derrière un cairn, un endroit tout à fait inusité… Une boucle temporelle! Ces dernières abritent des enfants particuliers, ces enfants que le grand-père de Jacob a côtoyés. Figés en cette journée du 3 septembre 1940, les enfants réussissent à rester jeunes et à garder leur mémoire de la journée « d’hier », contrairement aux personnes du village de Cairnholm. Mais ce petit havre de paix est bien trop beau pour être vrai… D’autres créatures peuplent la Terre et celles-ci font grande partie de la raison pourquoi les particuliers vivent cachés. Ils sont nommés les sépulcreux et ils dévorent, à l’aide de leurs amis les estres, les particuliers. Jacob, qui voyage entre les deux époques, se rend vite compte que l’un d’eux est sur l’île. Que fera-t-il pour protéger ses nouveaux amis? Choisira-t-il de rester dans son temps ou en 1940? Son père le croit-il fou à lier? Qui est réellement Golan, son psy? Que se passera-t-il si Miss Peregrine, la gouvernante des particuliers de Cairnholm, cesse de s’occuper d’eux? Jacob a-t-il d’autres choix?

Sincèrement, j’ai vraiment aimé. J’ai adoré les moyens pour voyager dans le temps, donc les boucles temporelles en elles-mêmes. C’est vraiment une bonne idée. Mais il faut dire que le début est un peu trop long. Ça prend vraiment trop de temps avant d’arriver sur l’île, qui, selon moi, est l’endroit où l’action se déroule vraiment (avant, ce n’est que la situation initiale et la mise en contexte). De plus, je ne sais pas quoi dire à propos de la véracité de l’existence des particuliers. Je n’ai jamais su si tout ça n’est qu’en fait des hallucinations, car plusieurs indices portent à le croire, mais le contraire est très possible aussi. Je me posais des questions du genre tout au long du roman et ça m’a un peu dérangé que ça ne soit pas clair comme ça. Par contre, le texte est vraiment bien structuré. J’avais quasiment l’impression de voir les monstres! Bref, c’est un bon mélange, mais le tout était vraiment attachant. J’ai hâte de lire la suite, mais d’abord, je vais vous préparer vos deux rubriques de Noël! 😉

Anne

1 Commentaire

  • avatar Marie-Soleil Poulito Bizier dit :

    Salut! J’aimerais me faire un blogue comme toi mais j’aimerais savoir avec quel logiciel tu a fais ton site. P.S j’aime vraiment tes critiques😍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *