Les Travaux d’Apollon tome 2

Mon appréciation

7 Qualité de l’intrigue

8 Cohérence du schéma narratif

8 Clarté du texte

9 Respect du genre

7 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui, je vous reviens avec la critique du deuxième tome de la nouvelle série de Rick Riordan, Les Travaux d’Apollon. 

Apollon, toujours pris dans le corps du mortel Lester Papadopoulos, voyage avec Léo et Calypso en direction de l’Oracle de Trophonios, dans l’Indiana. Une nouvelle menace prend forme et la vaincre semble le seul moyen pour Apollon de retrouver sa divinité. Une fois à Indianapolis, le trio rencontre Emmie et Joséphine, deux ex-Chasseresses s’occupant de Waystation, une oasis pour les demi-dieux errants et autres créatures mythiques. Chargés de retrouver leur fille Georgina, ils découvrent qu’un ancien empereur romain étroitement lié à Apollon prépare la Cérémonie des Noms, où le Triumvirat prendra le contrôle de la région. Quels sont les liens entre cet empereur et Apollon ? Qui est-il ? De quel côté Meg, fille de Déméter, se battra-t-elle ? Apollon comprendra-t-il enfin la leçon que Zeus lui donne à travers cette mortalité ? L’ex-dieu et ses nouveaux amis résisteront-ils une fois de plus au Triumvirat ?

Si vous avez lu ma critique sur le tome précédent, vous savez que ma crainte n° 1 pour ce deuxième tome était qu’il suive exactement le schéma de Percy Jackson et de Héros de l’Olympe. Malheureusement, je crois que ça se réalise. La prophétie, la quête qui commence, etc. Il y a malgré tout des éléments très différents et intéressants à découvrir tels que les empereurs romains et des mythes jusqu’ici passés sous silence qui rendent tout de même cette histoire différente. D’ailleurs, je crois que c’est ce nouvel aspect de la « mythologie » que j’ai le plus apprécié dans ce roman. En effet, on parle d’événement historique et ça complète bien le portrait si on pense aux séries précédentes (mythologie grecque pour Percy Jackson, mythologie romaine pour Héros de l’Olympe et ici un mélange des deux ajouté à l’histoire de l’Antiquité. Très bien pensé ! Cette série pourrait bien donner la piqûre de l’histoire/mythologie à des jeunes qui en sont dégoûtés). De plus, j’ai trouvé que l’évolution psychologique d’Apollon était très bien construite. Ceux qui ont lu comprendront qu’Apollon a un ego, disons… surdimensionné. Dans ce livre, il prend conscience de cette situation. À travers ses souvenirs, on découvre une nouvelle dimension du personnage et cela m’a ravie. Bref, même si je sais plus ou moins comment va se dérouler le reste de la série, il y a plus de points positifs que négatifs, ce qui me donne envie de la poursuivre. Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Faites-moi savoir en commentaires !

Anne

1 Commentaire

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Je vois que ce 2e volume t’a beaucoup intéressée.Tout ce qui a rapport à la mythologie, surtout adaptée aux humains et adaptée en une petite histoire fait apprendre encore plus la mythologie chez les jeunes…C’est moins mêlant et plus accessible je pense….À ton âge, je ne savais pas grand chose concernant ce domaine si captivant….Bravo Anne, je réalise à quel point tu deviens de plus en plus savante grâce à cet amour de la lecture…. Tu possèdes déjà cette grande richesse qu’est le savoir….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *