Les Travaux d’Apollon tome 1

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui, je vous reviens avec la critique du premier tome d’une nouvelle série de Rick Riordan. Vous savez, j’ai adoré Percy Jackson, puis Héros de l’Olympe : une autre suite me semblait être une bénédiction. Je l’avais déjà vu quelques fois à la librairie et j’avais hâte de saisir l’occasion pour enfin l’acheter une bonne fois pour toutes lorsque je l’ai reçu à Noël. Merci, comme on dit !

Le dieu Apollon n’est plus. Il est encore vivant, bien sûr, seulement, il pourrait mourir : pour le punir, Zeus l’a transformé en un adolescent boutonneux et mortel. Entouré d’ordures dans une ruelle de New York, il rencontre la petite Meg, une demie-déesse vivant dans cette même ruelle. Le dieu se doit maintenant de la suivre partout et de répondre à ses ordres pour purger sa peine céleste. Aidés de Percy Jackson, ils se rendent à la Colonie des Sang-Mêlé pour y rencontrer Chiron, qui saura probablement quoi faire dans une telle situation. Malheureusement, les demi-dieux de la colonie sont plutôt ceux qui ont besoin d’aide : en effet, depuis quelque temps, des disparitions s’accumulent et la magie se détraque. Pas même moyen de commencer une quête, car la Pythie Rachel Dare, oracle moderne, ne voit plus rien. Apollon et Meg se lancent donc dans une aventure à l’aveuglette, tentant de découvrir la raison de ces fatalités. Que faire lorsqu’on devient le mortel qui sert au lieu du dieu qui commande ? Apollon comprendra-t-il qu’il était autrefois privilégié ? Ces événements étranges à la colonie sont-ils annonciateurs d’une autre guerre ? Quel est le gage de l’immortalité ? Qui est la petite Meg ? Apollon, ex-dieu des oracles, trouvera-t-il un autre moyen de recevoir des prophéties ? 

J’ai beaucoup aimé lire ce livre. Je suis totalement replongée dans ma passion pour les dieux grecs et pour la Colonie des Sang-Mêlé. Je vous recommande quand même d’avoir lu les autres séries auparavant avant de commencer celle-ci pour la simple et bonne raison que vous vous gâchez les punchs rapidement. Pas que ce roman ne se tient pas tout seul, même que j’ai trouvé que c’était très bien construit sur ce point-là, seulement, les chances que vous deveniez accro sont très élevées, donc votre envie de lire les autres risque d’augmenter rapidement. Je dis ça, je ne dis rien… Un des éléments que j’ai beaucoup apprécié dans cette suite est le personnage principal, soit Apollon. On voit une belle évolution de sa psychologie tout au long du récit puisqu’il comprend comment c’est d’être un mortel. Sans parler de la touche d’humour, bien sûr ! J’ai aussi apprécié l’ajout de nouvelles références historiques. Ça me fait toujours plaisir d’en apprendre plus sur ce sujet passionnant. Je vous le dis, vous commencez Percy Jackson, vous adorez la mythologie en un clin d’œil ! Toutefois, une chose m’a dérangée, ou plutôt, risque de me déranger si cela évolue dans un certain sens (ici, je veux dire que c’était très tolérable dans ce tome) : le « pattern » se profile. Mais bon, je crois qu’avec Apollon, soit un dieu déchu comme personnage principal, l’intrigue se doit d’être différente. J’ai hâte de voir ! Donnez-moi des nouvelles en commentaires de vos lectures. Ce livre vous intéresse-t-il ? L’avez-vous lu vous aussi ?

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *