Les Héritiers d’Enkidiev tome 7

Les Héritiers d'Enkidiev tome 7

Mon appréciation

7 Qualité de l'intrigue

9 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

10 Respect du genre

8 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Continuons aujourd’hui avec le septième tome de la série des Héritiers d’Enkidiev. Cela a été écrit par Anne Robillard, une auteure québécoise.

Le petit Marek d’Émeraude commet le pire acte de sa vie. Non seulement il dévaste tout Shola, où il a été exilé, mais aussi les autres royaumes côtiers. La catastrophe météorologique touche plusieurs villages… Par la voie des pensées, les Chevaliers d’Émeraude mettront tout en œuvre pour sauver les innocents. Toutefois, Marek doit être vigilant… En effet, Swan, la reine d’Émeraude a cédé son trône à son fils Nemeroff. L’enfant mort à l’âge de neuf ans s’était incarné dans le pauvre petit corps du fils d’Atlance lorsqu’Onyx l’avait appelé grâce à des rituels de nécromancie. Pourtant, à peu de gens convient cette décision… Comment faire pour se faire apprécier lorsque tout le peuple nous hait? De plus, Cornéliane a enfin retrouvé le chemin de la maison. Elle à qui on avait promis le trône, comment s’en sortira-t-elle? De son côté, Onyx trône encore à An-Anshar. Ce château, volé sur Enlilkisar, est déposé sur les chaînes de montagnes séparant les deux continents. De plus, certains Chevaliers d’Émeraude commencent à se demander pourquoi les volcans se refroidissent… et pourquoi ils sont capables de communiquer — jadis chose impossible — avec leurs compatriotes sur Enlilkisar. Mais bon, l’ancien renégat savoure la vie dans son château, jusqu’au jour où il décide d’aller conquérir les Tepecoalts, peuple le plus hostile du nouveau continent. Est-ce que le petit Marek recevra une sentence? Est-ce que Nemeroff est-il aussi pire que l’on croit? Sera-t-il capable de prouver au peuple qu’il est bien plus qu’un pauvre fils adoré mort durant sa douce enfance? Quelle est la raison du refroidissement des montagnes? Est-ce grave? Onyx sème-t-il la terreur sur Enlilkisar ou bien aide-t-il les peuples?

Je trouve, comme dans le cinquième tome, qu’il y a moins d’action. Toutefois la préoccupation au sujet des montagnes est très intéressante puisqu’elle s’échelonne tout au long du reste de la série (de moins en moins dans les derniers tomes, mais c’est quand même le départ d’un sujet très important.). Je trouve par contre que le départ de Cornéliane s’est fait trop rapidement. Sinon, je trouve que tout est bon, comme toujours…!

Anne 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *