Les Héritiers d’Enkidiev tome 5

Les Héritiers d'Enkidiev tome 5

Mon appréciation

9 Qualité de l'intrigue

8 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

10 Respect du genre

9 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Poursuivons avec le cinquième tome des Héritiers d’Enkidiev! Cela a été écrit par Anne Robillard, une auteure québécoise.

La théorie de Wellan quant aux enfants des dieux s’est avérée vraie. Quatre d’entre eux commencent à peine à prendre conscience de l’ampleur des leurs pouvoirs. Mais qui parle de pouvoirs parle de responsabilités… Est-ce que les chanceux aimeront leur nouvelle vie? Est-ce qu’ils aimeront être maintenant considérés comme tout-puissants? Nashoba et Napashni, deux des enfants, devront retrouver leur place dans le monde. Que faire lorsqu’on ne veut pas quitter les siens? De son côté, Onyx veut à tout prix récupérer son fils Nemeroff, décédé lors de l’attaque d’Amecareth au château d’Émeraude durant la guerre les opposants aux hommes-insectes. Pour le ramener à la vie, Onyx s’ouvrira à de nouveaux rituels. Toutefois, Nemeroff n’est pas comme les autres. Le ramener risque de créer des conséquences désastreuses… Justement, Abussos, le créateur de tout, père de Nashoba et ses frères et ses sœurs, se rend compte que les portes des grandes plaines de lumières créées pour les dieux ont été forcées dans le mauvais sens. Nemeroff serait-il un dieu? Lorsqu’Abussos tente de trouver le coupable, il doit bien penser avant de trouver une façon d’agir. Est-ce que les hommes révélés dieux retrouveront l’équilibre? Est-ce qu’Onyx pourra retrouver son fils perdu? Surtout, le ramènera-t-il sans déclencher la colère du ciel?

Très satisfaisant. Très! Découvrir l’identité de nouveaux dieux est amusant. C’est vraiment un élément qui en rajoute parce qu’on plonge encore plus dans le livre. Les liens qu’on fait avec le passé (par exemple, l’attaque d’Amecareth) sont intéressants. Par contre, même si c’est super, les dieux, c’est mélangeant (enfin, au début.). On est un peu mêlé au début avec ces changements de noms… De plus, Nemeroff est agaçant.

Merci pour tout vos courriels et vos commentaires. Ça me fait plaisir. Je vais toujours vous répondre!

Anne

2 Commentaires

  • avatar Marc Bourgoin dit :

    Bonsoir Anne.
    Je ne suis pas un fan d’histoires fantastique.
    Je ne suis pas un grand connaisseur de la littérature.
    Par contre, je sais reconnaitre le talent là où il se trouve et je le vois dans tes analyses et tes travaux. Je te souhaite de poursuivre tes passions!!! Bravo!!!

    • avatar Anne Larouche dit :

      Je sais très bien que les fantastique ne convient pas à tout le monde. Toutefois, c’est l’un de mes genres préférés. J’espère seulement vous donner la piqûre!
      Je tiens à vous remercier! La lecture est vraiment une grande passion, effectivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *