Les Héritiers d’Enkidiev tome 4

Les Héritiers d'Enkidiev tome 4

Mon appréciation

8 Qualité de l'intrigue

9 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

10 Respect du genre

8 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Je vous présente le quatrième tome de cette série écrite par Anne Robillard. Rappelons-nous qu’elle suit celle des Chevaliers d’Émeraude.

Le magicien d’Émeraude, Hawke, a invoqué les Sholiens, décédés au tout début de la deuxième guerre contre les hommes-insectes. Ces hommes qui vivaient autrefois dans le pays de glace se construisent désormais un sanctuaire dans les falaises de Shola. Hawke rencontre ses êtres étranges qui vont dédier leur vie au dieu unique et tout puissant… Du côté des mondes célestes, on peut s’avouer que la guerre a été déclarée entre les rapaces et les félins, tandis que les reptiles sont impliqués sans le vouloir. Alors que la déesse-mère les somme de se repentir et de régler leurs différends, les dieux jouent les enfants. Même si la menace est grande, ils ne font pas attention à leurs pouvoirs qui risquent de leur être retirés. Pendant ce temps, Onyx cherche toujours sa fille Cornéliane, disparue depuis quelque temps déjà. Poussant les recherches jusqu’à dépasser les volcans, le terrible père qui rentrera chez lui les mains vides pense à de nouveaux stratagèmes pour retrouver sa fille unique. À Émeraude, le jeune Wellan commencera à faire des recherches sur les origines de certains hommes parmi son entourage. Ses découvertes bouleverseront bien des gens, qui ne se croyaient peut-être pas aussi puissants qu’en réalité… Quelle influence les Sholiens auront-ils sur Hawke? SI les dieux ne règlent pas leurs conflits nés à la nuit des temps, que se passera-t-il dans le monde des humains? Et si Onyx était bien plus qu’un « simple » magicien? Est-ce que les découvertes du jeune Wellan seront vraies?

Je crois que c’est le tome que j’aime le moins dans la série entière. Oui, le retour de Wellan est très cool, car, vous le savez sûrement déjà très bien, c’est mon personnage préféré… De plus, on découvre de plus en plus Enlilkisar. Le hic, c’est le manque d’action. Oui, cela conviendrait parfaitement à d’autres genres de lecteurs (seulement ce tome, je dis bien), mais si je lis cette série c’est pour ses aventures passionnantes et son action qui me prend fort. Mais bon… je l’apprécie quand même! Les livres d’Anne Robillard ont toujours été bons, on ne peut pas lui enlever son mérite non plus. Bref, c’est cool. Lisez ça.

Anne

Pssssssit! Le dernier tome de cette série est sorti vendredi dernier! (le 20 novembre 2015) il est déjà dans ma bibliothèque, mais attendez-vous à lire sa critique plus tard, plus vers Noël. Je dois publier celles des livres précédents avant! 😉

 

2 Commentaires

  • avatar Guillaume F. Larouche dit :

    Salut Anne,

    Qu’est-ce que tu penses du schéma narratif d’un tome à l’autre? Le trouves-tu redondant? C’est l’impression qui ressortait évidemment à la lecture que j’ai fais de ces bouquins quand j’avais ton âge!

    Guillaume F.

    • avatar Anne Larouche dit :

      Je trouve en effet que le schéma narratif dans Les Chevaliers d’Émeraude est redondant, toutefois les aventures différentes que vivent les Chevaliers durant ces livres nous font penser à autre chose. On y pense donc pas dans la première partie de la série.
      Dans le deuxième tome, c’est un peu la même chose, car les personnages découvrent tant de nouvelles choses sur leurs origines, leur parenté, etc qu’on finit par oublier le schéma narratif. Je trouve donc que c’est très bon malgré tout.
      Merci de ton commentaire! J’aime recevoir vos avis! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *