Les Héritiers d’Enkidiev tome 2

Les Héritiers d'Enkidiev tome 2

Mon appréciation

9 Qualité de l'intrigue

9 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

10 Respect du genre

9 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Voici le deuxième tome de la saga des Héritiers d’Enkidiev. Il a été écrit par Anne Robillard.

Pour sauver Onyx de la maladie qui le ronge depuis des années, Hadrian part à la conquête de le fleur bleue qui pourra guérir son meilleur ami. Accompagné de treize aventuriers, ils se mettent en route pour le nouveau monde qui se situe dans les Territoires Inconnus. Par contre, ils ignorent que ces territoires sont habités. Que faire lorsqu’on rencontre des peuples habitants là où nous pensions que c’était vide? Ce peuples sont très différents de ceux d’Enkidiev: ils sont beaucoup plus sanguinaires. De plus, contrairement à Enkidiev, ils ne vénèrent pas tous les mêmes dieux: c’est une grande découverte pour l’ancien roi d’Argent. Il existe en réalité trois principaux panthéons. Pour trouver cette fleur bleue, Hadrian devra user de toute son ingéniosité. Le reste des aventuriers rencontrera des créatures étranges: les Ipocans, des êtres sous-marins et même ce Falwé, qui hante les forêt d’Enlilkisar (le nom du continent). Onyx, quant à lui, veut connaître l’origine de ses terribles pouvoirs. En cherchant, il déclenchera une guerre sans merci entre les trois panthéons. Les félins et les rapaces, deux des trois panthéons, se mettent enfin d’accord sur une chose: Onyx est dangereux. Le roi d’Émeraude saura-t-il protéger son royaume même s’il faiblit de plus en plus? Hadrian et ses amis trouveront-ils la fleur bleue avant qu’il ne soit trop tard?

J’ai bien aimé ce livre: c’est dans ce tome qu’on découvre les trois panthéons et le curieux continent nommé Enlilkisar. Par contre, je trouve qu’il manque un peu d’action. Dans les autres tomes, c’est mieux, mais j’avoue qu’il y a un très léger manque dans celui là. Les personnages sont un peu passés au mode passif -par rapport au Chevaliers d’Émeraude, je veux dire. À part ce minuscule défaut, tout est bon. Je ne m’attendais vraiment pas à de nouveaux dieux, et j’avoue que c’est vraiment bien pensé.

Merci pour vos courriels et vos commentaires! Je vais toujours vous répondre. N’oubliez pas que vous pouvez me proposer des lectures!

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *