Les Héritiers d’Enkidiev tome 11

Les Héritiers d'Enkidiev tome 11

Mon appréciation

8 Qualité de l'intrigue

8 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

10 Respect du genre

9 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Bonjour à tous! Aujourd’hui, je vais vous présenter l’avant-dernier tome de cette série. Je n’ai pas encore lu le douzième, bien qu’il soit dans ma bibliothèque depuis quelques semaines déjà. Je lis beaucoup, ces temps-ci! Bref, ce livre a été écrit par Anne Robillard. Voici son histoire :

Onyx a conquis plusieurs peuples de l’autre côté de la montagne, mais il lui en reste encore quelques autres. Les cultures différentes dont il s’imprègnent, lui et ses compagnons, sont fascinantes. En parlant de compagnons… Un événement étrange arrive chez Napashni. Swan, jadis reine d’Émeraude, fusionne son esprit avec Napalhuaca, qui se fait appeler maintenant Napashni. Pourquoi? Comme à chaque naissance d’un enfant d’Abussos sur terre, le poupon nait dans un éclair. Toutefois, quand les deux femmes sont nées, l’esprit s’est fragmenté, une part allant sur Enkidiev et l’autre, sur Enlilkisar. Pour une raison inconnue, les deux esprits se sont retrouvés, recréant la personne qui était voulue au départ. Mais Onyx s’était séparé de Swan… La petite Obsidia, fille de Napashni, et son frère, sont très différents. La petite Obisida est très présente dans le cœur d’Onyx… Pendant ce temps, à la frontière des deux continents, Kira convoque les Chevaliers d’Émeraude pour libérer Myrialuna, sa sœur aux cheveux roses et sa famille d’An-Anshar. Leur but : déloger Kimaati du château qui n’est pas sien. Le mari de la femme mauve cherche quant à lui la petite fille qui est censée sauver le monde. La petite pacificatrice devrait arrêter la guerre qui est sur le point d’éclater… On dirait bien que l’histoire se répète. Mais… le bébé ne pourrait-il pas être plus près que l’on pense? Sous le toit d’An-Anshar, Kimaati a enfin réuni tous les membres de sa famille. Il attend d’un pied ferme Auroch, chef de la dimension parallèle à celle d’Abussos, et son armée. Il a si hâte d’asseoir sa domination sur les humains… et sur l’enchanteresse qui semble comploter contre lui, même s’ils sont sous le même toit, et amoureux. L’Immortel Tayaress est-il vraiment avec Kimaati? Est-ce que les Chevaliers viendront sur la chaîne de montagnes pour défendre les humains, comme jadis? Qui est la petite sauveuse? Pourquoi les enfants d’Auroch sont-ils toujours dans la mauvaise dimension, à créer la discorde?

Je trouve que c’est très respectable. Avec la guerre qui semble se préparer, on retourne un peu sur le champ de bataille, contre Amecareth… Ça me rappelle vraiment les bons souvenirs des Chevaliers d’Émeraude. Un élément que j’ai vraiment apprécié, c’est Swan/Napalhuaca. C’est vraiment intéressant de voir les deux personnalités fusionner. Toutefois, je n’aime pas le fait que Wellan soit encore sous le contrôle d’Onyx… Ça me « révolte » un peu. Je trouve donc les moments où Wellan est ennuyant. Nul! Mais bon, le livre est plein de bons points.

Anne

J’espère que vous avez passé un beau Noël!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *