Les Chroniques de cinq trônes tome 1

Hello les lecteurs! Dans cet article, aujourd’hui, je vais vous parler de ma lecture du premier tome des Chroniques des Cinq Trônes par Anthelme Hauchecorne. C’est un roman de fantaisie sur lequel je gardais un oeil depuis un certain temps (on s’entend, vous avez-vous cette couverture?), alors j’ai été très contente d’avoir la chance de découvrir sont histoire.

Mariée de force à Ortaire, Liutgarde a préféré fuir sa vie et partir à l’aventure avec son amoureux Rollon. C’est ainsi que les deux mäges voguent de village en village avec leurs compagnons de caravane, jusqu’au jour où les secrets de chacun risquent de changer la donne, et ce, surtout dans un monde où la mägerie ne se fait qu’à deux. En qui Liutgarde peut-elle réellement faire confiance? Quels sont les dangers de la Sylverë?

Ma lecture des Chroniques des Cinq Trônes a été assez mitigée. Je n’ai pas détesté ce roman, mais je ne l’ai pas vraiment adoré non plus. Plusieurs élément m’ont dérangée bien qu’au final, je suis passée au travers de ce roman avec une vitesse assez raisonnable.

Tout d’abord je dois dire que l’univers de ce livre est assez intéressant. C’est un roman de Faëes, et j’ai apprécié le fait que celles-ci ne soient pas automatiquement du “bon côté” comme on peut le voir dans les autres livres présentant ces créatures. J’ai aussi beaucoup apprécié l’ambiance hivernale, comme la couverture nous le démontre si bien.

Malheureusement, j’ai eu quelques petits soucis avec le personnage principal. En effet, il s’agit de Liutgarde : jusque là, pas vraiment de problèmes. Toutefois, je ressentais vraiment que c’était un personnage féminin écrit par un auteur masculin. On s’entend, c’est normal et il n’y a pas de problème à ça… jusqu’à ce qu’on ressente un malaise par rapport à la façon avec laquelle on dépeint la féminité. Les petites allusions sexuelles tout au long du roman me paraissaient légèrement déplacées. De ce fait, j’ai eu beaucoup de difficulté à apprécier ce personnage.

D’ailleurs, les autres personnages plus principaux n’étaient pas tellement mieux. Ceux qui étaient les plus appréciables étaient selon moi les personnages vraiment secondaires. Leur caractère en était plus léger et du même coup plus “merveilleux”. Cependant, qui dit fantaisie dit souvent grande mortalité, donc je n’ai pas été des plus chanceuses avec ma lecture non plus. En d’autres mots, les personnages n’étaient vraiment pas pour moi un vecteur de cette histoire.

Dans un autre ordre d’idées, je n’ai pas été grande fan de la supposée histoire d’amour. Comme on commence le roman en sachant qu’elle existe, et que les complications arrivent ensuite, on ne voit jamais réellement pourquoi les personnages s’apprécient. C’est un peu comme si, au final, il n’y avait pas de romance. Je n’y ai donc pas vraiment cru.

Malgré tout, j’ai suivi tous les développements du récit avec un certain intérêt. Les chapitres étaient pour moi d’une belle longueur qui apportait un rythme engageant. Les événements du dénouement final auraient pu être plus concis, mais ils m’ont tout de même laissé sur l’envie de connaître la suite de cette saga de fantaisie. Comme c’est encore uniquement un premier tome, il y a toujours place à l’amélioration, et je vais certainement vouloir les suivre de près en raison de cet univers au grand potentiel.

Merci à Interforum Editis Canada pour l’envoi de ce livre!

Anne

1 Commentaire

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Je vois que ce livre ne t’a pas plu au plus haut point…
    .
    Moi aussi, je n’aurais pas aimé ces petites allusions sexuelles….Je n’aime pas les hommes efféminés….

    Ce n’était pas l’histoire d’amour du siècle pour toi…

    Tu seras peut-être plus chanceuse avec le tome 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *