Les Chevaliers d’Émeraude tome 11

Les Chevaliers d'Émeraude tome 11

Mon appréciation

9 Qualité de l'intrigue

10 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

10 Respect du genre

8 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Nous sommes rendus à l’avant-dernier tome de cette magnifique collection écrite par Anne Robillard, une auteure québécoise. Je vous raconte l’histoire :

Kira n’est plus avec les Chevaliers d’Émeraude à défendre la côte : elle est emprisonnée dans le passé, au temps des Enkievs. Ce peuple vit maintenant dans la Forêt Interdite, caché du monde extérieur. L’enfant mauve ne sait pas quoi faire pour revenir dans son temps. Elle se décide alors à survivre, car sans elle, la prophétie ne peut pas s’accomplir. Elle rencontre Lazuli, un jeune homme qui se révèle l’ancêtre d’Onyx (et de Sage!) Les Enkievs seront quand même d’un précieux secours, malgré leurs faibles pouvoirs magiques. Pendant ce « temps », les Chevaliers se défendent devant les hommes-insectes. Akuretari les menace par l’intermédiaire de son nouveau serviteur, mais ses blessures sont trop graves pour l’aider. En profitant du chaos qui règne sur le continent, il déclenche un cataclysme irréversible. Enfin, si : on peut régler la situation par le sacrifice d’un Chevalier. Ce suicide pourrait mettre fin à la vengeance du terrible dieu déchu… Amecareth profite lui aussi du moment pour porter le coup de grâce. Est-ce que les Chevaliers sont prêts? Qui mourra pour sauver Enkidiev? Kira sera-t-elle emprisonnée pour toujours?

Je trouve que ce tome est magnifique, mais aussi triste. J’avoue que j’ai eu une petite émotion pendant le moment du sacrifice. Mais tout est maintenant si intense et si enlevant! L’intrigue est à point, on brûle de désir pour connaître la fin. On sait que ce ne sera pas dans ce tome-ci (ce n’est que le tome onze), mais quand même! Je n’ai pas de défaut pour ce livre, je trouve qu’avec le suivant, ce sont mes préférés. Je suis au summum de mon appréciation. La seule toute petite chose (vraiment rien) à changer serait la suivante : le personnage qui meurt. C’est trop triste! Et la réaction d’un autre Chevalier… Nous sommes vraiment avec les Chevaliers pendant la lecture… Ça m’a un peu affectée (mon appréciation globale aussi :D)

Merci à tous! Mon nouveau blogue est enfin en ligne et il facilite ma « tâche » de beaucoup. Merci de continuer à me suivre, et n’hésitez pas à aller vous abonner à mon compte Twitter, à en parler à vos amis et le recommander, car c’est grâce à vous que ce sera possible comme je le fais maintenant. N’oubliez pas de me donner votre avis sur Litterarum! Merci! 😉

Anne

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *