L’élite tome 1

Mon appréciation

9 Qualité de l'intrigue

7 Cohérence du schéma narratif

7 Clarté du texte

9 Respect du genre

8 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Salut tout le monde! J’avais besoin de renouer avec de la petite science-fiction/dystopie pour ma prochaine lecture. J’ai donc opté pour ce livre écrit par Joelle Charbonneau. Alors voici ce qu’il raconte :

La Terre a été ravagée par des guerres et la pollution qui résulte des armes. Les hommes ont pratiquement disparu, sauf quelques-uns qui se sont alliés en créant la Communauté Unifiée. Le but de cette alliance est de revitaliser la terre et tout ce qui n’est plus sain grâce aux technologies. Une nouvelle société est née; une société où les gens vivent tous dans des colonies composées de villages, plus ou moins loin de Tosu, la capitale. Afin d’améliorer la condition de l’environnement, le gouvernement a décidé que les étudiants à l’université, donc le futur de la communauté, seraient méticuleusement choisis. Voilà, le principe du Test est né. Pour Cia, une habitante de la petite colonie des Cinq Lacs, être diplômée et peut-être être sélectionnée pour le Test comme son père l’a été signifie le passage à la vie adulte. Partir pour le centre de Test, à Tosu, la rend exaltée, mais aussi triste, car elle quitte sa famille pour toujours. Elle se rend à la capitale avec trois autres adolescents de son ancienne classe, Tomas, Zandri et Malachi, et se rend bien vite compte que malgré les apparences, le Test est déjà commencé. Il y a des caméras partout. De plus, son père, avant de partir, lui a avoué que les officiels lui ont effacé sa mémoire du Test et que durant l’université, les candidats étaient prêts à tout, jusqu’à l’empoisonnement d’autrui. Que s’y passe-t-il d’aussi horrible pour être obligé d’en effacer les souvenirs? Son rêve commence à devenir un cauchemar lorsqu’elle comprend que les mauvaises réponses aux examens sont pénalisées fortement et concrètement. Il faut différencier les plantes comestibles des autres? En guise de vérification, mangez donc celles que vous croyez être mangeables. Des pièges se retrouvent partout dans les examens pratiques et les concurrents n’hésitent pas à en tendre aux autres pour les faire éliminer. Certains meurent sous les yeux impassibles des officiels. Cia est sur ses gardes. Mais lorsqu’on lui demande de se rendre à Tosu, à partir des ruines de Chicago, en passant par le terrain non revitalisé, l’épreuve semble insurmontable. Elle donne rendez-vous à Tomas, avec qui elle commence de plus en plus à ressentir une connexion particulière. Que lui cachera-t-il? Qu’arrivera-t-il aux autres candidats des Cinq Lacs? Qui est réellement Will? Veut-il les aider? Qu’est-ce que l’épreuve de l’entretien avec le docteur Barnes? Est-ce que Cia va arriver à Tosu saine et sauve? Mais surtout, réussira-t-elle à trouver un moyen pour conserver sa mémoire?

Ça faisait vraiment longtemps que j’avais lu un roman du genre et je me suis rendu compte que j’aime beaucoup ça. J’ai trouvé que le fond de l’histoire était très bien construit, et les actions, quoique plus ou moins claires par moments, me rendaient assoiffée de lecture. Dès que j’arrêtais de le lire, je voulais recommencer. Mais les petites incohérences m’ont dérangée, surtout pendant le moment du Test. De plus, c’était un peu prévisible. Alors j’ai vraiment aimé la trame narrative dans l’ensemble. Mais je me demande si mon appréciation aurait été la même si je l’avais lu plus rapproché à un autre livre du même type… Car ce sont quand même des défauts de bonne taille. Mais bon, l’important c’est que sur le moment j’ai adoré! N’oubliez pas de laisser votre avis sur ce que vous en pensez dans les commentaires!

Anne

 

2 Commentaires

  • avatar Isabelle Larouche dit :

    L’histoire me rappelle Hunger games, que je n’ai pas vu au complet, parce que je trouvais ça très violent.
    Je te félicite pour la constance dans ta lecture et ton écriture. Ce n’est pas toujours facile, non plus, de déçrire précisément ce qui nous a plu/déplu dans un récit. Tu le fais bien.

    • avatar Anne Larouche dit :

      C’est vrai qu’au premier regard on trouve ça violent, mais dans la réalité ce ne l’est pas tant que ça. Merci pour ton commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *