Le Joyau livre 1

Le Joyau - livre 1

Mon appréciation

7 Qualité de l'intrigue

9 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

10 Respect du genre

8 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Bonjour tout le monde! Aujourd’hui je vous présente le premier tome de cette trilogie écrite par Amy Ewing. Je l’avais déjà lu il y a quelques années (avant que mon blogue soit en ligne), mais la semaine dernière j’ai vu quelqu’un le lisant et cela m’a donné le goût de recommencer et finir ma lecture. Voici donc sans plus tarder son résumé :

Violet vit dans le Marais, le cercle le plus pauvre de la Cité solitaire. Malheureusement, c’est aussi dans ce cercle que naissent les mères porteuses. En effet, une mutation génétique a fait que la royauté, les membres du Joyau, ne peuvent plus avoir d’enfants eux-mêmes. Il s’avère aussi que des jeunes filles provenant toutes du Marais ont des capacités surnaturelles, nommées Augures, leur permettant de porter et modeler à leur guise les futurs aristocrates. Arrachée à sa famille puis formée à l’institut Southgate, Violet s’apprête à partir, avec sa meilleure amie Raven, pour la Vente aux Enchères, où les plus fortunés du Joyau et du Commerce les achèteront pour accomplir leur destinée. Désormais, les jeunes filles ne sont plus que des numéros de lot; Violet est désignée par 197, car elle a obtenu parmi les meilleures notes aux tests des Augures. Dès lors, son existence change du tout au tout : la duchesse du Lac, provenant de la lignée pure de la maison fondatrice du même nom, souhaite que sa fille naisse en premier, pour qu’elle se fiance avec le fils de l’Exéteur, le roi de la Cité. Quelle place occupent les mères porteuses dans la société? Qui est ce Lucien qui veut aider Violet à s’échapper du Joyau? Où vit Raven et qu’est-ce que la comtesse qui l’a achetée lui fait subir? Quel est le sort réservé aux mères porteuses, une fois leur travail accompli? Qui est Ash, le compagnon de la nièce de la duchesse? Le plan de Lucien fonctionnera-t-il?

Encore une fois, j’ai dévoré ce livre. Je trouve que le mélange de magie et de dystopie est très réussi, quoique la trame est assez prévisible et me fait beaucoup penser à ces romans qui se ressemblent tous un peu, comme Divergence, Hunger Games, La Sélection… Les personnages sont assez typiques, mais cela n’empêche pas le roman d’être très accrocheur et de nous tenir en haleine. De plus, je trouve que la mise en place du contexte et du monde dans lequel les personnages évoluent sont très intéressants et bien posés. Bref, je recommande aux amateurs de dystopie, mais ne vous attendez pas à une grande surprise dans les retournements de l’histoire. 😉

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *