Le dernier jardin tome 1

Bonjour les lecteurs! Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler du premier tome d’une trilogie qui me faisait de l’oeil depuis un certain temps : il s’agit de Le dernier jardin par Lauren Destefano.

Après des modifications génétiques généralisées, les femmes ne parviennent plus à vivre après l’âge de 20 ans, et les hommes, l’âge de 25 ans. Le principal objectif des adolescents étant donc désormais de se reproduire, Rhine est la nouvelle mariée parmi tant d’autres d’un homme. Ainsi séparée de son frère, son principal objectif devient la fuite. Va-t-elle parvenir à s’échapper du manoir?

Je vous le dis d’emblée : j’ai tout donné pour passer à travers la lecture de ce roman. J’ai tout donné, parce qu’il ne se passe absolument rien! Au départ, Rhine arrive au manoir, se marie, pense à s’échapper… et puis plus rien. Oh, non! J’oubliais le moment où elle pense à s’échapper, et l’autre, vers les trois quarts, où elle pense à s’échapper. Si Lauren Destefano m’a impressionnée pour une chose, c’est certainement du fait qu’elle a tout de même écrit 350 pages à propos d’une histoire qui aurait littéralement pu en prendre 40 ou 50. Et je ne blague même pas, car le dénouement final constitue littéralement un événement banal qu’on attend tout au long de notre lecture (à ce point-ci, je vous laisse deviner quel est cet événement mystérieux).

J’ai également été époustouflée par une absence plus que brillante de la construction de l’univers. Je ne saurais toujours pas dire pourquoi les hommes vivent plus longtemps que les femmes… Ou pourquoi, après la montée des eaux qui ont englouti tous les continents, la Floride est l’endroit où prend place cette histoire. Make it make sense, je vais attendre.

Si on daigne porter une attention aux personnages, Rhine est probablement encore plus spectatrice de sa vie que j’ai été de la sienne, et ce n’est pas peu dire considérant à quel point je n’étais pas investie dans l’histoire. Tout le monde était fade, et pour être bien honnête, je ne me souviens pas de grand chose de cette lecture. Outre le fait que Rhine essayait de s’échapper, et que pour une drôle de raison, son signe astrologique était verseau.

Allez savoir pourquoi, j’ai quand même lu les tomes 2 et 3 *soupir*

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *