La chronique des Bridgerton tome 4

Bonjour les lecteurs! Je suis décidément partie sur ma lancée pour ce qui s’agit de ma lecture de La chronique des Bridgerton… il faut dire que j’adore, et que c’est un univers présenté par la plume très addictive de Julia Quinn! Dans ce tome, on se penche sur la situation amoureuse de Colin :

À l’âge de trente-trois ans, Colin Bridgerton n’est toujours pas marié. Il a plutôt profité des dernières années pour voyager à travers l’Europe. Son amie Pénélope Featherington vit le même genre de situation, mais elle est présentée à l’aristocratie dans un éclairage beaucoup moins glorieux : tous se souviennent d’elle comme de la timide et grassouillette débutante d’il y a douze ans. Car oui, elle est encore techniquement fille à marier, ou plutôt, elle est vieille fille! Alors que la saison sociale est des plus ennuyantes à Londres, Lady Danbury décide d’ajouter un peu de piquant en pariant mille livres à qui découvrirait qui est la chroniqueuse mondaine Lady Whistledown. Que se passera-t-il entre Pénélope et Colin? Qui est Lady Whisltedown? Comment son identité sera-t-elle mise au jour?

Si vous avez lu mon avis du troisième tome de La chronique des Bridgerton, vous devez être au courant du fait que ce n’était pas mon préféré. Revirement de situation : le quatrième a fracassé tous les records d’addictivité et s’élève maintenant au rang des meilleurs tomes de la saga! Avant de commencer à m’expliquer, je tiens à vous avouer que je n’aurais jamais pensé autant aimer une série de romance, et que je n’aurais jamais pensé que les tomes continueraient à s’améliorer en progressant dans l’histoire.

Tout d’abord, l’histoire de ce tome tournait autour de deux de mes personnages préférés jusqu’ici : Colin et Pénélope. Il était donc certain que j’allais immédiatement tomber sous le charme. Il faut dire que les deux ont des personnalités très accrocheuses et attachantes… Leur romance était également l’une des plus réalistes, des plus mignonnes et des plus profondes en général. Autrement dit, au niveau de la romance, je n’ai pas grand chose à redire!

Dans un autre ordre d’idées, je vous avait mentionné, toujours dans mon dernier avis, que j’appréciais le fait que l’histoire s’ouvrait à plus de sous-intrigues. Nous avons encore plus été servis de ce côté avec la recherche de Lady Whistledown. Malheureusement pour moi, j’ai été “spoilée” par la série Netflix, dont les réalisateurs ont décidé de dévoiler l’identité à la fin de la première saison. Malgré tout, j’ai trouvé pratiquement épique que de lire les aventures entourant cette recherche et cette révélation : de quoi dire qu’il est vrai que le chemin est souvent plus intéressant que le résultat. Je ne vous ment pas : j’étais absolument captivée par mon livre jusqu’à la toute dernière page. Considérant que j’ai lu ce tome d’un bout à l’autre en une seule journée, je pense que vous commencez à comprendre qu’il est absolument nécessaire que vous vous procuriez ces Julia Quinn.

Lorsque j’ai commencé à lire cette saga, j’avais les quatre premiers tomes disponibles dans ma pile à lire, comme ils étaient déjà tous sortis. Cependant, comme je suis maintenant à jour dans les parutions, je vais devoir attendre environ un mois et demi avant de lire les tomes 5 et 6, puis la même période pour terminer la série. De quoi vous dire que je préférerais partir en hibernation que de rester dans une telle hâte… Ce fût un réel plaisir pour moi que de me consacrer entièrement à La chronique des Bridgerton pendant ces quelques jours, et la nostalgie m’a durement frappée en refermant ce quatrième tome.

Merci à Flammarion Québec pour l’envoi de ce roman!

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *