J’ai avalé un arc-en-ciel

Mon appréciation

9 Qualité de l'intrigue

9 Cohérence du schéma narratif

8 Clarté du texte

10 Respect du genre

9 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui, je vous présente un livre feel good qui vous fera littéralement sentir bien ! Sans plus tarder, voici l’histoire imaginée par Erwan Ji :

Capucine, alias Puce, vit au États-Unis, mais sa mère est Française. Depuis toujours passionnée de lecture et de mots, elle est la seule dans son entourage à parler français. Elle décide donc, après une rupture difficile et la perte d’une oreille attentive, de commencer à écrire un blogue — en français — pour se confier. Même ses meilleurs amis Vaneck, Sara et Soupe (surnom dont l’origine remonte à quelques années) ne sont pas au courant. Dans ses billets de blogue, Capucine raconte sa senior year, année qu’elle a attendue impatiemment. Tout pourrait être normal, enfin, si on qualifie l’attention du plus beau gars de l’école de normale, si Aiden n’était pas arrivée. Artiste et assumée, Aiden se révèle une très bonne amie pour Capucine… qui en ressent plus pour elle. Mais la jeune fille n’a pas toujours aimé les garçons ? À travers ses dernières fois à son école adorée, Capucine se découvrira plus elle-même, sans se mettre de pression et se sentir à l’envers. Est-elle obligée de choisir si elle aime les filles ou les garçons ? Peut-elle seulement aimer Aiden ? Comment se sentira Capucine à la fin de son parcours scolaire ?

Sincèrement, j’ai beaucoup aimé. Il n’y a rien de compliqué dans ce livre, Capucine ne fait qu’être. Je dois avouer que ce roman est très drôle, j’ai même ri plusieurs fois à haute voix. C’est léger et réconfortant, tout comme il est intéressant de découvrir la culture américaine vue d’une adolescente à moitié française et complètement normale. C’est plutôt rare que le personnage principal, dans des histoires où il a environ l’âge de Capucine, ne vive pas de drame ou n’ait pas de complexes… Il faut le dire, ce roman met nos préoccupations sur pause, je n’avais pas le goût de lâcher ! Bien que la fin n’est pas assez détaillée à mon goût (on parle beaucoup de chaque mois, sauf à la fin de l’année… snif), je trouve que l’intrigue et les personnages sont très bien construits. Remarquez, certains mots ou petites phrases en anglais ne sont pas traduits et cela pourrait en incommoder quelques-uns… mais ce n’est vraiment pas grand-chose. Je repense à ma lecture et je suis déjà nostalgique… J’ai hâte de lire le deuxième tome ! (Il s’appelle J’ai égaré la lune)

Merci de me suivre, on se revoit bientôt !

Anne

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *