Izzy + Tristan

Mon appréciation

8 Qualité de l’intrigue

5 Cohérence du schéma narratif

8 Clarté du texte

9 Respect du genre

5 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Salut les lecteurs! Il pleut des livres, ces temps-cis, pas vrai? Aujourd’hui, je vous reviens pour la critique de Izzy + Tristan par Shannon Dunlap et publié dans la Collection R. Il s’agit d’une réécriture contemporaine du conte Tristan et Iseult. Je dois vous avouer que je n’en avais jamais entendu parler, donc je n’avais pas pu faire le lien lorsque j’ai vu le titre. Maintenant, je sais que je vais enfin pouvoir dire que j’ai lu l’un de ces fameux retellings!

Depuis que la mère de Tristan est morte, son père est plongé dans la dépression. L’adolescent a donc du aller vivre chez sa tante à Brooklyn. Prodige des échecs, il suit son cousin Marcus partout malgré son caractère intransigeant. Un jour, la riche famille d’Izzy déménage dans le quartier de Tristan. Les deux adolescents tombent rapidement en amour, même si cela signifie de se mettre en danger… Que manigance Marcus? Izzy et Tristan pourront-ils vivre leur amour au grand jour?

Cela a été une lecture correcte, mais sans plus. Lorsque je l’ai finie, je suis allée voir quelle était la véritable histoire et j’ai trouvé que l’auteure a su trouver un bon équilibre entre les idées originales et les siennes. Je crois que cet aspect du livre est très bien travaillé. J’ai beaucoup apprécié l’histoire et je me suis sentie investie dans l’intrigue. Toutefois, cela ne m’empêche pas de trouver qu’en tant que tel, c’est un peu invraisemblable. En même temps, à la base, c’est une légende… Je me serais quand même attendue à un peu plus de vraisemblablité étant donné que le récit prend place dans un décor contemporain.

L’histoire d’amour ne m’a pas vraiment touchée non plus. Je sais, vous êtes étonnés. Je suis probablement l’une des lectrices les plus facilement charmées par les romances instant-love. Malheureusement, ici, ça ne l’a pas fait du tout. Izzy aimait Tristan, Tristan aimait Izzy et puis c’est tout. Dès les premiers chapitres, c’est l’amour fou : de quoi vous dire que je n’ai pas eu le temps de découvrir les personnages et m’attacher à eux . Tout au long du livre, c’était ni chaud ni froid envers leur couple. Je vous rappelle que c’est une romance…

De plus, j’ai trouvé que les psychologies des personnages étaient peu approfondies. Mais que voulez-vous, c’est le pari à prendre lorsque l’on choisi la narration alternée! On passe certes dans la tête de plus de personnages, mais on a moins de temps pour les comprendre chacun. Cela ne m’a pas empêchée d’avoir envie de savoir qu’est-ce qui allait leur arriver, car comme je vous l’ai dit plus tôt, j’ai bien aimé l’intrigue et l’histoire. Seulement, je ne vais probablement pas avoir un souvenir indélébile des personnages de Izzy + Tristan.

Je sonne peut-être comme si je n’avais rien aimé ce livre, mais ce n’est pas le cas. Dans les faits, je l’ai lu en 24h, preuve que dans l’instant, je passais un bon moment. L’écriture était très fluide et c’est ce qui m’a donné envie de lire le roman d’un trait (même si je n’ai pas réussi, car j’ai du aller dormir). En bref, Izzy + Tristan est une belle réécriture, mais il est difficile de croire à ses rebondissements et ses personnages. Je conseille tout à fait ce livre pour une lecture « single-sitting ». Vous passerez sûrement un bon moment, comme je l’ai fait, mais je ne peux pas vous garantir que ce sera magique.

Avez-vous lu Izzy + Tristan? Répondez-moi en commentaires! En attendant ma prochaine critique, vous pouvez aller me suivre sur Instagram. Le lien est dans la barre noire juste en haut!

Merci à la Collection R Canada pour l’envoi de ce roman!

Anne

1 Commentaire

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Il est certain qu’il n’y a pas de comparaison entre cette histoire contemporaine et la vraie que je connais….Et que j’aime toujours…..
    Ta critique est longue et avec ton beau français que je connais….
    Tu n’as pas apprécié cette histoire moderne au plus haut point…
    Ton appréciation de la trame sonore est plutôt basse…
    Par ta critique, je découvre cette histoire ou plutôt je la devine comme moyenne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *