Insurgés

Divergence tome 2

Mon appréciation

9 Qualité de l'intrigue

9 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

10 Respect du genre

9 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Je vous présente le deuxième tome de la trilogie best-seller Divergence, écrite par Veronica Roth. Voici donc l’histoire :

Tris, Tobias, Caleb et Marcus se réfugient chez les Fraternels après l’attaque des Audacieux chez les Altruistes. Tris est très perturbée par la mort de ses parents et du meurtre de son ami Will, qu’elle a tué elle-même lorsqu’il s’apprêtait à lui rendre la pareille, sous l’emprise de la simulation. N’arrivant pas à s’intégrer chez les Fraternels, elle profite d’une attaque d’Audacieux, qui cherchent des Divergents pour quitter l’endroit avec Tobias et Caleb. En effet, Jeanine a trouvé une boîte dans les décombres dans la maison des parents de Tris qui permettrait d’écouter un message des fondateurs. Seul un Divergent complet peut ouvrir cette boîte. Se réfugiant chez les Sincères après leur fuite, les amis rencontreront les Sans-Factions. Seront-ils utiles durant la guerre civile qui menace la ville? Ne pouvant intégrer les Sincères sans procéder à un procès, Tris et Tobias seront sous l’emprise du sérum de vérité pour tout révéler. Alors que les Audacieux fidèles aux Érudits attaquent les Sincères, ces derniers et leurs réfugiés seront atteints par des balles tranquillisantes. L’effet secondaire de ces projectiles est contrôlé par Jeanine elle-même : si un Divergent ne se rend pas, des suicides auront lieu chaque jour. Ne supportant pas d’être responsable d’autant de morts, Tris, Divergente à 100 %, se rend aux Érudits. Est-ce qu’elle arrivera à sortir du laboratoire? Ses amis les plus proches, même plus, lui seront-ils fidèles durant cette bataille? L’amour entre Tris et Tobias survivra-t-il?

Je vous assure que j’ai complètement adoré cette série. L’intrigue est à son comble dans ce tome… même si j’aime l’initiation dans le précédent. Je trouve que c’est une pépite. Rien qu’en y pensant, car je l’ai lu il y a un an, je me replonge dans l’histoire. Saviez-vous que Veronica Roth n’a que vingt-sept ans? Bref, je trouve que c’est vraiment un livre qui correspond à la nouvelle tendance dystopique. Je n’ai rien de plus à dire!

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *