Ici et maintenant

Mon appréciation

8 Qualité de l'intrigue

8 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

10 Respect du genre

9 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Ah…. Ici et maintenant… c’est tellement bon! (Enfin, je crois que vous avez pu remarquer que ce n’est que très rarement que je n’aime pas un livre!) C’est Ann Brashares qui a écrit ce magnifique livre, qui l’est autant que son prénom! 😉

Prenna, jeune fille née en 2086, revient avec toute sa communauté en l’an 2010. Pourquoi? Eh bien, parce que les humains de ces années ont détruit la Terre, notre magnifique planète qui ne mérite pas un tel sort. Au fil des ans, une nouvelle maladie, ravageuse et mortelle, bien évidemment, apparaît et tue chaque personne qui se fait piquer par un moustique porteur de la maladie : la peste du sang. Un petit groupe de gens se déplacent avec la technologie de cette époque dans l’espace-temps. Ils reviennent en l’an 2010, comme précisé au tout début. Mais un mini-gouvernement dirige ce groupe de gens avec une poigne de fer et leur impose douze règles plus sévères les unes que les autres. En voici quelques exemples : pas le droit de se faire soigner dans les hôpitaux des « natifs », comme ils disent, ou bien de ne jamais révéler son origine. Mais tout tourne mal quatre ans plus tard quand Prenna découvre que le sans-abri près de l’épicerie est en vérité son père, celui que le gouvernement avait empêché de faire partie du voyage à cause de ses idées peu communes. Il lui donnera une mission : le 17 mai 2014, Prenna devra sauver un humain d’un meurtre, sinon, le monde refera la même erreur au fil des voyages dans le temps. Prenna saura aussi que son ami Ethan sait son secret, et il l’aidera à sauver Mona Ghali, qui se révèlera la défunte. Mais comment faire pour sauver le monde quand on est surveillé constamment par une société qui ne veut rien faire pour aider la planète, surtout flanqué d’un jeune homme dont on est éperdument amoureux?

J’aime beaucoup ce livre, qui n’a malheureusement pas de suite. C’est bien détaillé, les idées sont claires et le scénario est plus que surprenant : une maladie étrange et des voyages dans le temps? Pendant tout le long de l’histoire, Prenna écrit des lettres à son frère Julius, malheureusement mort de la peste à sept ans, en 2095. La technologie est importante dans ce livre et Ann a pensé à toutes sortes de choses qui ont l’air plutôt drôles. Bref, c’est un très bon livre, mais il finit un peu trop tôt, avec une fin peu détaillée. Malgré cela, je le conseille à tous!

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *