Hunger Games tome 3

Salut les lecteurs! Aujourd’hui on se retrouve pour mon avis sur le dernier tome de Hunger Games par Suzanne Collins. Oui, vous avez bien compris : je n’avais jamais terminé ma lecture de cette trilogie dystopique culte. Lorsque j’avais lu les deux premiers tomes, à l’été 2013 (ça fait longtemps!), j’avais réservé la suite à la bibliothèque. La seule chose que je n’avais pas réalisée, c’est que j’avais commandé une copie en anglais! Mes connaissances de cette langue étaient loin de ressembler à celles d’aujourd’hui, alors j’avais abandonné ma lecture du troisième tome à la moitié de celui-ci. Étant donné que la sortie d’un prequel a été annoncée à la fin 2019, j’ai relu la trilogie afin de me replonger dans l’univers. J’ai donc pour la première fois terminé de lire les Hunger Games et, comble de cette histoire, j’ai fait ma relecture intégralement en anglais! Bref, assez d’explications : voici le résumé (qui spoile malheureusement les tomes précédents) :

Katniss a été sauvée in extremis de l’arène des Jeux de l’Expiation par les rebelles du District Treize. Manque de chance, Peeta a quant à lui été capturé par le Capitole, qui l’utilise afin de mener Katniss à sa perte. En effet, la Présidente Coin, chef des rebelles, souhaite faire de l’adolescente le visage de la résistance. Katniss acceptera-t-elle de jouer ce rôle? Peeta pourra-t-il être sauvé des griffes du Capitole? Les districts gagneront-ils la guerre contre leurs oppresseurs? Qui est le véritable ennemi?

Avant de vous donner mon avis sur ce dernier tome, laissez-moi vous parler un peu de ma relecture du premier et deuxième. En effet, les critiques que j’avais écrites à l’époque ne sont plus nécessairement au niveau de celles que j’écris aujourd’hui (en même temps, j’étais assez jeune lorsque j’ai commencé à publier mes avis sur mon blogue lol). Je me souviens avoir complètement adoré lire les Hunger Games, mais mes souvenirs de l’histoire en elle-même n’étaient pas des plus frais, outre ce dont je me souvenais des films. Même si je savais ce qui allait arriver aux personnages, je crois être encore plus tombée en amour avec cette saga à succès que la première fois. On voit vraiment pourquoi Suzanne Collins a marqué le genre de la dystopie et du young adult. Non seulement on a affaire à un texte de qualité (eh non, l’emblème du YA n’est pas aussi cheap que certains le pensent), mais aussi à une histoire originale et qui connaît peu de semblables, ou du moins, avant qu’elle se fasse copier. Ma perception de la qualité de cette trilogie n’a fait qu’augmenter. Ai-je besoin de préciser que ce sont toutes des lectures 5 étoiles?

Toutefois, même si j’ai adoré retrouver Panem dans ce dernier tome, je ne peux pas m’empêcher de vous dire que ce n’est pas mon tome préféré. On ne se le cachera pas, les thèmes déjà sombres le sont encore plus alors que la guerre entre les districts et le Capitole fait rage. Malheureusement, je dois dire que ce changement d’ambiance par rapport aux deux premiers tomes fait un peu un clash. D’autant plus que les personnages sont repoussés à leurs limites : ils ne sont plus les mêmes qu’au début de leurs aventures (ce qui est normal hein), en particulier pour Peeta et Katniss.

Malgré ces éléments qui m’ont un peu ébranlée, je considère malgré tout que c’est ce qui aurait pu arriver de mieux dans ce dernier tome. Je n’aurais pas espéré de meilleure conclusion, que ce soit au niveau de l’intrigue, des personnages vivants ou non ou bien du sort de Panem. C’est réellement la conclusion dont on avait besoin, et même si certains éléments me surprennent, ils sont les plus adaptés à cette histoire.

En écrivant cette critique, près de cinq ans après la sortie du dernier film et près de 10 ans après la sortie du livre, je me demande un peu pourquoi je vous donnerai une appréciation à rallonge. On ne se cachera pas que la hype est passée depuis un bail et que la plupart des gens a déjà lu la trilogie. Si, par hasard, vous feriez partie des rares personnes qui sont encore des pages blanches de l’univers de Panem, je vous demande sincèrement de lire la trilogie des Hungers Games. Pas seulement parce que le prequel est sorti hier et qu’il est préférable de connaître l’histoire pour le lire, mais parce que ces livres sont réellement marquants dans la littérature contemporaine. Que ceux qui ne considèrent pas le young adult comme de vrais livres aillent lire leurs classiques dans leur coin : on ne peut vraiment pas passer à côté de l’impact que cette saga a eu sur le monde littéraire dans la dernière décennie. Ce n’est pas qu’un roman pour les adolescentes, et ce dernier tome a achevé de me le prouver. La preuve : j’ai vieilli depuis que je l’ai lu pour la première fois, et même si je fais encore partie du public cible young adult, j’ai compris le message de cette histoire et ses couches profondes de significations. Sur ce, je vais aller lire La Ballade du serpent et de l’oiseau chanteur!

Anne

1 Commentaire

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Bravo pour avoir tant aimé cette lecture, tome 3. Tu as vieilli et tu es donc en mesure d’apprécier davantage…..

    Tout un changement d’ambiance cette fois…Quelle saga littéraire dans ce tome…Finalement, un beau message pour toi…

    Bravo pour les 5 étoiles méritées à ton avis de spécialiste….Belle et longue critique….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *