Harry Potter tome 5

Mon appréciation

8 Qualité de l'intrigue

9 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

10 Respect du genre

8 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Bonjour à tous!!! Je sais que je n’ai pas été très présente ces dernières semaines, mais comme je vous l’avais dit, à partir de maintenant le rythme de mes critiques serait plus lent puisque je les fais au cours de mes lectures. Je me suis surtout attaqué à de gros livres! Bref, aujourd’hui, je vous présente le cinquième tome de Harry Potter. Il a été écrit par J.K. Rowling.

Harry va entrer en cinquième année. Enfin, s’il n’est pas renvoyé de l’école avant. En effet, pour aucune bonne raison, deux Détraqueurs se sont rendus jusqu’à Privet Drive et ses environs. Harry, qui a défendu son cousin Dudley des êtres maléfiques, est convoqué le 12 août prochain pour une audience au Ministère de la Magie. Horrifié, Harry ne veut pas quitter Poudlard et ses amis. Il se rend tout de suite au 12, square Grimmaurd, pour rejoindre ses amis et Sirius avant sa convocation. Oh, quel malheur! En plus, Harry est de très mauvaise humeur avec ses amis Ron et Hermione, car il ne peut rien savoir sur l’Ordre du Phénix, organisation que Dumbledore a fondée au temps de la première confrontation avec Voldemort. Le jour de l’audience, la plupart des sorciers du Magenmagot, qui, par hasard, est réuni au grand complet dans les cachots les plus importants du Ministère, les jurés font tout ce qu’ils peuvent — ou presque — pour essayer de juger incorrectement Harry. Quelle chance, il a pu être réintégré à Poudlard, mais seulement grâce à Dumbledore qui est apparu pour le défendre au dernier moment. Mais dès que tout semble revenir à la normale, Harry comprend que rien ne l’est : une bonne femme qui l’a jugé lors de son audience va devenir la Grande Inquisitrice de Poudlard! Cette Dolores Ombrage pourra ainsi revenir sur toutes les décisions de Dumbledore, qui, comme Harry, est pris comme fou à lier… Dans les cours de défense contre les forces du Mal cette Ombrage ne fait que du théorique, et en plus, elle inflige des retenues sévères, évalue les professeurs dans le but des les expulser, prend la peine de faire le plus de mal à Harry et son sport préféré, le Quidditch. Désespérée de l’état que l’école de magie commence à avoir, Hermione pense à mettre sur pied une sorte de cours, qui serait bien évidemment donné par Harry, visant à apprendre à se défendre contre les forces du Mal, mais pour de vrai. Alors voilà que l’A.D. est mis sur pied. Tout va comme sur des roulettes, ou presque, maintenant, grâce à ces réunions rafraîchissantes de l’A.D. Toutefois, ça ne durera pas longtemps… Harry, dans ses rêves, voit toujours une porte du Département des Mystères, au Ministère de la Magie… Mais, tout d’un coup, il voit le père de Ron se faire attaquer sauvagement par un serpent. Lorsqu’il réalise que tout ce dont il rêve est vrai, il fonce chez Dumbledore pour l’en avertir. Il le force — gentiment, c’est Dumbledore — à suivre désormais des cours d’occlumancie avec le professeur Rogue. Voldemort aurait en fait été capable de pénétrer dans l’esprit de Harry, et ça pourrait lui être utile… Alors qu’Ombrage complote pour expulser Dumbledore et que ce dernier ignore royalement Harry, que Voldemort fait apparemment des incursions dans son esprit et que l’A.D. se dissout, Harry rêve à Sirius. Que fait-il avec Voldemort, au Département des Mystères? Pourquoi Ombrage est-elle aussi méchante? Pourquoi Hagrid est-il aussi amoché? Est-ce que Harry deviendra réellement orphelin?

Je trouve que c’est très bon. Toutefois, Harry est très colérique dans ce tome et on ne le reconnait pas dans ces situations. Il n’a jamais été aussi méchant, pas moments, avec ses amis, et il n’était pas aussi vantard… Bref, c’est peut-être sa crise d’adolescence. Je trouve aussi qu’on pourrait en avoir plus avec Ombrage. C’est un bon personnage, mais il n’est pas encore assez exploité. Par contre, on découvre des nouveaux aspects du monde de la magie et c’est encore plus intéressant. Aussi, c’est vraiment cool parce qu’on suit Harry quand il grandit. Les amis ne réfléchissent plus comme en première année, n’agissent plus ainsi non plus… C’était très bon. J’ai hâte au prochain!

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *