Gone tome 1

Mon appréciation

5 Qualité de l’intrigue

8 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

7 Respect du genre

4 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Bonjour tout le monde! Aujourd’hui, je vous présente la critique de ce livre qui a été écrit par Michael Grant. Pour ne rien vous cacher, je l’ai commencé parce que Christiane de @bimbambooks en a parlé de multiples fois sur sa chaîne YouTube comme de sa série préférée. Vous savez, quand quelqu’un parle d’une saga avec tellement de passion que tu sens qu’elle en devient pratiquement une pour toi aussi? Voici donc ce qui s’est passé par la suite…

D’une seconde à l’autre, tous les adultes de Perdido Beach, une petite ville en Californie, disparaissent. Pouf! Plus rien. Rapidement, les enfants réalisent que tous les êtres humains de plus de quinze ans ont disparu. Ni la raison de cet événement étrange n’est connue, ni sa durée, mais il faut bien s’organiser en attendant des secours ou le retour à la normale. Sam, quatorze ans, a toujours vécu une vie ordinaire — sauf la fois où il a évité un accident à un autobus scolaire. Il a le béguin pour Astrid, le génie de l’école, et vit légèrement dans l’ombre de son meilleur ami Quinn. Bizarrement, quelques mois plus tôt, il a découvert qu’il possédait d’étranges pouvoirs. Peu à peu, il découvre que c’est aussi le cas de plusieurs enfants dans la «Zone». Alors que Sam se dépêche à aider Astrid à retrouver son petit frère autiste, Pete, des brutes du village prennent le contrôle de la Zone dans le but de « s’entraider». Qui est réellement Caine, ce magicien assoiffé de pouvoir venu du pensionnat Coates? Que fera Lana, seule dans les bois? Comment la Zone a-t-elle été créée? Est-ce réversible? Comment les enfants s’organiseront-ils pour survivre? Qui est l’Ombre? Que se passe-t-il lorsqu’on atteint ses quinze ans?

Cette lecture a été une déception pour moi. Tout me semblait lourd. D’abord, je m’étais fait à l’idée que ce serait probablement très bien : vous savez que ce n’est jamais bien parti dans ces cas, car cela ne peut qu’être moins extraordinaire! Premièrement, il n’y a aucune situation initiale. Je suis consciente que cela ajoute à l’effet de surprise, d’invraisemblable de la situation, cependant je n’ai pas eu le temps de m’attacher aux personnages avant que le tout commence. Cela a eu pour effet de retarder ma reconnaissance en eux et de complexifier les explications qu’ils donnaient au fur et à mesure. J’ai aussi été bien énervée à cause des personnages qui ne prenaient aucune décision avec du bon sens, et à cause d’Astrid qui ne cessait pas de nommer son petit frère «le petit Pete». Tout à fait énervant et, selon moi, improbable. De plus, le développement de l’intrigue ne m’a pas beaucoup plu. Le récit est parti dans une direction qui me semble peu entraînante et surtout à l’opposé de ce que la première moitié nous promettait. C’est l’un des éléments principaux qui ne me donne pas le goût de continuer cette saga. Je n’ai tout simplement pas réussi à m’intéresser plus que ça à ce roman, qui se révèle peut-être aussi un peu plus enfant qu’ado. Remarquez que je ne suis pas du genre à ne pas aimer ces romans, même si je lis en général du YA/ado. Par exemple, Fablehaven a été une très bonne lecture… Je crois que c’est plutôt la façon que l’auteur a choisi de présenter son histoire qui ne m’a pas convenu. Je comprends comment elle aurait pu le faire pour d’autres, seulement cela n’a pas été mon cas et je ne vous conseille pas cette lecture si vous avec les mêmes goûts que moi ou si vous êtes en général de mon avis. Malgré tout, j’ai quand même réussi à apprécier le fait que ça se lisait vite (une chance, vous me direz!) pour un poche de 600 pages. Durant quelques passages j’ai été plus intéressée, mais mon goût de lâcher cette lecture revenait vite au galop. Bref, je suis déçue. Toute cette épopée m’a donc donné l’envie de lire quelque chose de léger, sans prise de tête (après Le Pacte tome 3, que je lis actuellement et qui lui aussi ne correspond pas à ce type). Avec Noël qui arrive et ces atmosphères plus lourdes des dernières semaines côté lecture, cela me donne envie de me plonger dans une romance ou un fantastique cliché (mon «léger» à moi, les épopées épiques stéréotypées). Si vous avez des suggestions, n’hésitez pas à me les donner en commentaires, j’en serais ravie! À la prochaine!

Anne

2 Commentaires

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Désolée pour ta déception…C’est souvent ce qui arrive quand on se fait une idée à l’avance…..Énervée par les personnages sans direction…Déception par l’intrigue…Direction peu entraînante. Mais bravo pour ta lecture rapide malgré les 600 pages…Cotation basse pour l’intrigue (5) et l’appréciation de la trame narrative (4)…C’est peu mais, c’est vrai que tu es une spécialiste en lecture et en lecture rapide en plus..Je compte sur ton jugement sûr….Je pense que ce n’était le livre qui te convenait vraiment finalement….

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Désolée pour ta déception…C’est souvent ce qui arrive quand on se fait une idée à l’avance…Ennuyée par les personnages sana direction…Déçue par l’intrigue…Direction peu entraînante…Vraiment, ce n’était pas le livre pour toi…Ce qui t’ arrive si rarement…Lecture rapide malgré les 600 pages…Bravo, comme tu lis vite…Ta cotation est basse concernant l’intrigue (5). Appréciation de la trame narrative (4 ).Pourtant, tu es une spécialiste lecture…je suis certaine de ton jugement….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *