Glitch tome 2

Glitch tome 2

Mon appréciation

7 Qualité de l'intrigue

8 Cohérence du schéma narratif

8 Clarté du texte

9 Respect du genre

8 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Salut! Aujourd’hui, je vais vous présenter le deuxième tome de cette trilogie à succès. Il a été écrit par Heather Anastasiu. Voici donc ce que raconte ce livre :

Zoe est enfin sortie de la Communauté. Enfin, presque. Elle habite dans une pièce cachée attenante à un laboratoire. Deux personnes seulement sont au courant d’à-propos de son habitation. Alors qu’elle vit seule depuis des mois, le Réseau l’extrait de sa cachette en toute vitesse. Mais comment Zoe va-t-elle survivre à la Surface, en ce monde plein d’allergènes? Vêtue d’une combinaison qui filtre l’air, on lui parle d’une base d’entraînement pour les glitchers. La Fondation est cachée dans un endroit inconnu de tous, même pour les personnes qui y habitent. Ainsi, Zoe intégrera un groupe d’agents du Réseau exclusivement composé de glitchers. Alors qu’elle découvre des nouveaux amis, telle que Ginni, la jeune glitcher arrivera aussi à se faire des ennemis. Sophia, la mère d’Adrien, ne semble pas la porter dans son cœur… Quelques semaines plus tard, le groupe est envoyé en mission : Filicity, surnommée City, contrôle la foudre, Rand peut faire fondre ce qu’il veut alors que Ginni localise mentalement la personne de son choix. Bien évidemment, Adrien est aussi dans ce groupe. Les glitchers doivent récupérer un objet que la Chancelière Bright conserve dans une pièce gardée sous la surveillance des redoutés Régulateurs. Après cette mission, plus rien de sera pareil à la Fondation. On dirait qu’Adrien a changé… Qui est-il réellement? Que lui a-t-on fait? Le Général Taylor a-t-elle raison sur le point « on doit sacrifier ceux qu’on aime pour gagner la guerre »? Est-ce que Zoe s’en sortira vivante? L’amour entre elle et Adrien continuera-t-il de croître ou s’arrêtera-t-il subitement?

C’était bien meilleur que le premier tome, malgré qu’il y ait quelques défauts semblables. J’ai trouvé que le début commençait un peu vite, mais pas à la rapidité du premier tome. On est plus acclimaté à l’univers et je crois que ça a influencé. Comme je vous l’ai dit dans la critique du tome précédent, je trouvais que c’était un peu banal. En effet, on croise encore des éléments génériques des séries dystopiques. Par contre, j’ai trouvé que le livre était enlevant. On avait le goût d’en lire davantage. Mais il ne faut pas croire qu’une intrigue rapide est toujours mauvaise : ça nous garde dedans l’histoire. Mais bon, j’ai bien aimé quand même, et je suis contente d’avoir continué la série. Je vous conseille de faire de même!

Merci pour tout! <3

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *