Glitch tome 1

Glitch tome 1

Mon appréciation

7 Qualité de l'intrigue

8 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

9 Respect du genre

7 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Hé! Après un livre (et une expérience) assez mouvementé, je vous en fais la critique. Cette trilogie (je crois) a été écrite par Heather Anastasiu. Voici donc ce que raconte ce livre…

Après des guerres interminables à la Surface de la Terre, l’humanité a failli se laisser aller à la disparition. Alors que l’air est devenu irrespirable, certaines personnes plus intelligentes que d’autres ont fondé la Communauté. Elle se terre dans le sous-sol de notre planète. Chacun des êtres vivants dans ces souterrains (de toute façon, tout le monde est mort à la Surface à cause des gaz toxiques) a un modèle adapté pour son âge de la puce A-V, une puce qui régule nos émotions. Les humains peuvent alors accéder à un vide plein, sans doute, sans douleur ni remords, sans peur ni froid. Mais aussi sans joie et amour… Grâce à cette puce providentielle, chacun est connecté avec le Lien, qui nous transmet le Bulletin, ou qui nous permet de jouer avec la projection en trois dimensions. D puis quelque temps, le sujet Zoel Q-24, une jeune adolescente, glitche. C’est-à-dire que par moment, elle n’est plus du tout connectée au Lien. Durant ces courts moments, Zoel voit enfin les couleurs, connait la joie, mais aussi toutes les autres émotions. Et c’est mal. Elle risque de se faire repérer, et c’est la désactivation immédiate (bref, la mort) si cela arrive. Mais avec cette vie de glitcher vient aussi un pouvoir incontrôlable, celui de la télékinésie. Est-ce bien comme ça que cet Adrien aux yeux aigue-marine l’a appelé? Il lui raconte que depuis toujours, il vit entre la Surface (Surprise! C’est habitable!) et la Communauté, où il est chargé de repérer les glitchers. Il serait aussi au service d’une organisation de révolte, le Réseau… Quelques semaines plus tard, Zoe (oui, elle préfère se faire appeler ainsi) a tout oublié. Où était-elle passée, durant cette journée? Elle n’en sait rien. Alors qu’elle ne reconnaît plus Adrien (il lui a tout dévoilé pendant cette fameuse journée), son ami Maximin se révèle lui aussi un glitcher. Qui faut-il croire? Qui est ami, qui est ennemi? Pourquoi glitche-t-elle? Qu’est-ce que les émotions? Max ou Adrien? La Communauté est-elle pour Zoe, ou pour Zoel Q-24? Est-ce que, par le passé, Zoe aurait… trahi?

Pfffffff! Banal, mais aussi très bon. Je trouve que c’est parfaitement correct. L’histoire est bonne, c’est un très bon concept, ces puces (quoique je crois qu’il y a un autre livre avec des puces dans la nuque…), mais c’est vraiment typique. Le triangle amoureux, l’organisation qui domine tout, les humains qui se sont autodétruits, l’humanité réduite en esclavage, bref vous avez compris. De plus, le début est TROP rapide. Je ne sais pas à quoi l’auteure a pensé, mais ça va vraiment trop vite. Ouf! L’action, c’est une formule 1. Mais après le moment d’oubli (j’essaie de ne pas dévoiler le punch), ça se calme et j’ai adoré. Bien que ça soit vraiment banal, comme je disais tout à l’heure, le triangle amoureux est vraiment mignon. Je penche plus pour Max, mais bon, c’est mon opinion très personnel dans ce cas. J’ai aimé le reste de l’histoire et l’aspect technologique. Un assez bon premier cyberpunk.

Merci à tous! <3

Anne

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *