Gardiens des cités perdues tome 1

Mon appréciation

8 Qualité de l’intrigue

9 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

10 Respect du genre

8 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Bonjour tout le monde ! En cette fin d’année, je vous reviens avec la critique d’un roman qui me tentait depuis quelques mois déjà. Comme vous le savez sûrement, mes genres favoris sont le fantasy et le fantastique (oui, il y a une différence…). Gardiens des cités perdues avait le profil parfait du livre que j’adore et après avoir vu de nombreux commentaires positifs j’ai décidé de me lancer. D’autant plus que je viens de passer par un moment de déprime littéraire totale en raison de la lecture de Gone (une déception intergalactique) et de Le Pacte (bon, seulement à cause d’une chose). Bref, ce livre de Shannon Messenger me semblait tout indiqué. Voici donc ce qu’il raconte !

Sophie Foster s’est toujours sentie différente de sa famille. La jeune fille intelligente et dotée d’une mémoire photographique a même sauté plusieurs classes : à seulement douze ans, elle se retrouve en terminale. La seule chose que personne ne sait, c’est que depuis l’âge de cinq ans, elle est capable de lire dans les pensées. Un jour, alors qu’elle se trouve un musée, elle fera la rencontre de Fitz, un adolescent qui lui confiera qu’elle est en réalité une elfe. Ne pouvant plus habiter avec les humains, la seule race qui a trahi les créatures magiques, Sophie sera forcée d’abandonner sa famille pour découvrir un monde peuplé de gens comme elle. Rapidement, elle intègre Foxfire, une noble école où elle pourra développer ses aptitudes magiques. À travers toutes ces merveilles, Sophie comprendra qu’elle reste malgré tout différente des autres. Ses pouvoirs grandissants et des souvenirs ne lui appartenant pas qui surgissent dans son cerveau persuadent l’adolescente qu’un complot se joue au même moment. D’où viennent les feux jaunes qui font rage dans le monde des humains ? Sophie sera-t-elle capable de passer par dessus sa séparation avec sa famille ? Se fera-t-elle de nouveaux amis ? Que cache son cerveau ? Pourra-t-elle rester à Foxfire ? Quel est ce complot ?

J’ai beaucoup aimé lire ce livre. Bien que le manque de temps m’ait empêché de le lire à une vitesse plus raisonnable, le récit m’entrainait et me donnait le goût de savoir la suite. Sophie Foster s’est révélée charmante et les autres personnages, attachants. L’univers était tout à fait merveilleux. Toutefois, ce livre m’a beaucoup fait penser à Harry Potter : Sophie découvre sa véritable identité, elle est d’une certaine façon une élue, elle intègre une école de magie, etc. Le tout reste très différent, mais durant ma lecture, je ne pouvais pas m’empêcher de faire la comparaison. Un autre aspect qui m’a dérangée est le caractère plus enfantin (à noter que cela m’a dérangée seulement avant ma lecture, lorsque je jugeais encore le livre). Il faut dire que ce genre me ramène beaucoup en enfance et c’est peut-être une explication au fait que cela ne décourage pas ma lecture. En fait, j’avais peur de lire un livre trop pour enfant. Comme je viens de vous le dire, un certain niveau est apprécié, mais à ma grande surprise j’ai trouvé que c’était aussi très bien pour les ados/jeunes adultes en raison de la bouffée d’air frais qu’offre ce récit. Bref, je recommande fortement cette série ! Vous me donnerez des nouvelles en commentaires pendant que je m’impatiente de lire la suite.

Anne

1 Commentaire

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Cette Sophie me fait un peu penser à toi qui a sauté une année…Tu aurais pu en sauter d, autres….J’en suis certaine…..Tu as aussi lu très tôt même avant l’école…..Avec cette rencontre avec Fitz, elle devient une elfe capable de lire dans les pensées des gens…Je serais inquiète de lire dans les pensées des gens…..En lisant, j’aime ces bouffées d’air frais qui me permettent de retenir mieux…Encore une autre belle série pour toi….Bravo pour cette différence en lecture entre le fantaisie et le fantastique….

Répondre à Lucie P. Gosselin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *