Fé M Fé

Bonjour tout le monde! Aujourd’hui, je vous reviens avec mon avis sur le livre que j’ai acheté lors de l’événement “Le 12 août, j’achète un livre québécois”. Il s’agit de Fé M Fé par Amélie Dumoulin. D’ailleurs, si vous avez envie d’en voir plus à ce sujet, j’avais réalisé pour l’occasion une journée 100% québécoise pour ma chaîne YouTube. Clique ici pour voir ça!

Fé n’a d’une fée que le nom. Elle est excentrique, elle n’a qu’une amie (et un violoncelle), et elle se sent irrémédiablement attirée par la jeune coiffeuse qu’elle vient tout juste de rencontrer : Félixe. Toutes les deux semaines, elle ne peut s’empêcher d’aller la visiter, quitte à changer aussi souvent de tête. Mais alors que la situation familiale de Fé se complique, celle-ci devra apprendre à démêler ses sentiments et ce, même si elle n’avait jamais questionné son orientation sexuelle. Une relation entre Fé et Félixe est-elle possible? Que se passe-t-il chez l’adolescente? Comment surmontera-t-elle cette période étrange de sa vie?

Fé M Fé a été une bonne lecture, mais sans plus. Au moment où j’écris ces lignes, seulement quelques jours après avoir terminé ma lecture, je vous confirme que celle-ci ne m’a pas plus marquée qu’il ne le faut. Sur le moment, j’appréciais et je passais un bon moment, mais ce livre ne ressortira définitivement pas du lot au bilan de fin d’année.

Dans Fé M Fé, nous allons donc à la rencontre de Fé et Félixe, deux adolescentes frappées par l’amour, mais également par les aléas de la vie. Vous aurez donc compris que la romance survient très rapidement au cours de ces 200 pages! Je n’ai pas été très fan de cet insta-love, et même si la relation a pris du galon durant la suite de l’histoire, le moment où j’aurais pu vraiment m’y attacher était passé. 

La romance n’est pas le seul aspect qui s’est déroulé trop vite selon moi. L’histoire en général a passé à la vitesse de l’éclair. Oui, les thèmes abordés étaient importants et intéressants ; oui, le tout était bien réalisé. Toutefois, si ce livre avait pris juste un peu plus le temps de laisser arriver et couler l’intrigue, la lecture aurait pu être beaucoup plus marquante. Il manquait de jus pour conserver l’intérêt créé.

Malgré tout, il y a quand même un élément en particulier qui m’a permis de ne pas totalement oublier ce livre : le style d’écriture. J’ai été impressionnée par les petites touches d’humour, les références culturelles délectables, le rythme et le côté résolument contemporain. Amélie Dumoulin a définitivement un grand talent avec les mots et je lui accorde.

Le texte de Fé M Fé est également ponctué de courtes lettres entre les personnages et d’éléments graphiques. Je n’ai pas détesté, mais je n’ai pas adoré non plus. Somme toute, ce roman m’a plutôt laissé indifférente. Oui, je crois que c’est le bon mot pour résumer la situation! Si c’est une histoire qui vous intéresse, je suis persuadée que plusieurs pourront apprécier, mais cela n’a pas frappé dans le mile chez moi. Il s’agit probablement d’une question d’intérêts!

Avez-vous lu ce livre? Qu’avez-vous acheté pour le 12 août?

Anne

1 Commentaire

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Je vois que ce livre t’à laissée indifférente.

    L’histoire semble plutôt ordinaire. Ce que j’ai réalisé d’après ta critique….

    Sauf, le style d’écriture que tu as retenu et aimé….

    Cette histoire s’est envolée vite de ta tête. Ça devait être très moyen comme livre…Toi, la spécialiste pour juger de la qualité d’un livre…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *